Reconnu coupable du meurtre d’un policier, Landry «Futila» condamné à mort

0

A l’issue de l’audience foraine qui a eu lieu lundi 04 novembre 2019 dans la commune de Kisenso, le jeune Landry a été condamné à mort. C’était dans l’affaire du meurtre du policier Ngongo, survenu dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 novembre 2019 au quartier Ndingi-Ndingi dans la commune de Kisenso.

Appréhendé le samedi 11 novembre dernier, le jeune Landry a été condamné à mort pour le meurtre d’un policier en poste au Sous-CIAT du quartier Dingi-Dingi dans la commune de Kisenso. Il est reconnu coupable de l’assassinat de cet homme en uniforme qui a trouvé la mort dans la nuit du 1er au 2 novembre 2019. Maçon de son état, Landry a été embarqué dans cette affaire qui a conduit à la mort de Ngongo Tshonda.  A en croire les habitants de ce quartier de la commune de Kisenso, Landry est allé à la poursuite du policier ayant blessé son ami Bertrand Mayemba. Ne l’ayant pas intercepté, il s’en est allé aux installations de la Police afin d’informer les agents de l’ordre de la blessure par balle de son ami qui se lavait les pieds dans la parcelle familiale située sur l’avenue Kingo  n° 2, où s’est tenue l’audience.  A son arrivée au Sous-commissariat où il a trouvé 4 policiers qu’il a aussitôt informés du drame dont était victime Bertrand, 3 policiers ont pris la fuite laissant derrière eux Ngongo qui a trouvé la mort dans les mains des jeunes du quartier. Triste manière de finir la vie pour ce maçon qui logeait dans la résidence familiale de son ami, faute de bonnes conditions de vie que traverse sa famille. La loi est dure, mais c’est la loi.

Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom