Mahomet avait établi son record à 13 femmes avant que l’Islam ne limite le nombre à 4

0
28

La polygamie est autorisée chez les musulmans. Mark A. Gabriel, élevé dans la région musulmane et ancien professeur à l’Université Al-Azhar au Caire en Egypte, converti par la suite au christianisme, a publié un ouvrage sur Jésus et Mahomet. Dans le chapitre 16 réservé à l’attitude envers les femmes, il retrace la relation du prophète avec ses épouses. Très vite, il relève que la vie conjugale de Mahomet était marquée par des disputes perpétuelles entre ses épouses et lui, et entre ses épouses elles-mêmes. «Pour améliorer sa relation avec ses femmes, Mahomet a décidé de réserver un jour à chacune. Mais quand Aicha lui a posé des problèmes, il a passé avec elle le temps qui était réservé à une autre femme. L’épouse lésée s’est plainte et Mahomet a menacé de la répudier. Comme elle était âgée, elle s’est soumise, disant: ‘‘ne me renvoie pas. Je resterai avec toi et je cède ma nuit à Aicha’’», rapporte l’auteur. Retour sur la vie amoureuse du prophète Mahomet.   

 

La religion musulmane autorise la polygamie. Elle limite le nombre de femmes à épouser à quatre. Cette religion autorise également le divorce. Comme quoi, un musulman peut épouser 4 femmes, les répudier toutes et se remanier à 4 autres, ou répudier une et la remplacer par une autre. Le Coran autorise un homme à épouser jusqu’à quatre femmes s’il est en mesure de pourvoir à leurs besoins. Sourate 4:3 recommande: «Epousez comme il vous plaira, deux, trois ou quatre. Mais si vous craignez de n’être pas équitable, prenez une seule femme». Ici l’homme est appelé à opérer son choix.

Dans son ouvrage intitulé «Jésus et Mahomet, profondes différences et surprenantes ressemblances», l’auteur Mark A. Gabriel, élevé dans la région musulmane et ancien professeur à l’Université Al-Azhar au Caire en Egypte, converti au christianisme, se pose la question de savoir: «Pourquoi le prophète Mahomet a-t-il eu l’autorisation d’épouser treize femmes, alors que nous ne pouvons épouser que quatre? Le Coran dit que Mahomet était un simple humain. Alors pourquoi avait-il des droits particuliers?»

Le cheikh lui avait répondu: «Non. Si vous regardez bien, vous verrez qu’Allah vous a donné plus de droits qu’au prophète lui-même. Allah exige que vous n’épousiez pas plus de quatre femmes. Mais vous pouvez divorcer. Ainsi, vous pouvez en épouser quatre aujourd’hui, divorcer demain et en épouser quatre autres. Vous pouvez donc avoir un nombre illimité d’épouses».

La réponse ne paraissait pas logique à Mark Gabriel. «Cependant, pour moi, ce n’était pas une réponse logique. Car l’histoire islamique indique que Mahomet avait le droit de divorcer. De plus, Mahomet avait tant de problèmes avec ses épouses qu’une fois il a menacé de les renvoyer toutes», écrit-il.

Selon lui, l’histoire musulmane rapporte les altercations dues aux disputes perpétuelles entre Mahomet et ses épouses et entre les épouses elles-mêmes notamment le cas de Aicha, qui a pu garder le prophète chez-elle le jour réservé à une autre femme.

Et d’écrire: «un jour, les épouses de Mahomet ont insisté pour qu’il leur donne de l’argent, mais en vain. Exaspéré, il s’est séparé d’elles pendant un mois -vingt-neuf jours-. Puis, il a offert à chacune d’elle la possibilité de divorcer. A Aicha, la plus jeune, il a dit qu’elle pouvait consulter ses parents dans cette affaire. Mais finalement, toutes ses épouses ont accepté de rester chez-lui».

Conséquence logique: «Pour améliorer sa relation avec ses femmes, Mahomet a décidé de réserver un jour à chacune. Mais quand Aicha lui a causé des problèmes, il a passé avec elle le temps qui était réservé à une autre femme. L’épouse lésée s’est plainte, et Mahomet a menacé de la répudier. Comme elle était âgée, elle s’est soumise, disant: ‘‘ne me renvoie pas. Je resterai avec toi et je cède ma nuit à Aicha’’», précise A. Gabriel.

Octave MUKENDI

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom