Logement pour tous: ONA promet de soutenir Fatshi

0

L’Union internationale des architectes célèbre chaque le premier lundi du mois  d’octobre, la Journée internationale de l’architecture pour mettre en avant l’amélioration de l’espace de vie de l’humanité. C’est dans cette optique que le président de l’Ordre national des architectes de la RD-Congo -ONA- a fait une déclaration, lundi 07 octobre dernier, dans le sens d’attirer l’attention tant des populations que des dirigeants sur les enjeux et préoccupations du moment. Selon Brunel Gibale, pour cette année, le problème de fond persistant reste le logement pour tous. A l’en croire, ce thème est choisi pour présenter à la face du monde le déficit en termes de logements décents auxquels l’humanité fait face sans s’en rendre compte et mener des réflexions pour y apporter des pistes des solutions adéquates. «Notons que plus de 7,5 billions d’êtres humains vivent dans des constructions qu’ils ont réalisées eux-mêmes avec des matériaux de récupération et souvent inappropriés sur des sites souvent adéquats de façon provisoire. D’autres encore manquent de logements fixes comme les réfugiés et  les personnes déplacées par des conflits, des désastres et la pauvreté de tous genres», a-t-il déploré. S’appuyant sur les statistiques de l’ONU-Habitat, le numéro 1 de l’ONA a révélé que le déficit en logements sociaux en RD-Congo est estimé à plus de 7 millions d’unités. Particulièrement dans la ville de Kinshasa, a-t-il renchéri, cette situation impacte négativement sur les conditions de vie des populations et handicape les modes de vie des populations en freinant le développement socio-économique du pays. Ainsi, le président de l’Ordre national des architectes de la RD-Congo a affiché la volonté de sa structure d’accompagner le Chef de l’État Félix Tshisekedi dans sa vision axée sur le logement pour tous. Par ailleurs, Brunel Gibale a invité l’État RD-congolais à s’assumer pour améliorer les conditions des vies de ses populations. Pour y arriver, cet architecte de formation a suggéré entre autres la mise en marche effective du Fonds national de l’habitat -FONHAB- déjà créé et susceptible de produire plus de 10.000 logements l’an; la mise en marche effective de l’agence RD-congolaise pour la promotion immobilière comme organe d’exécution des projets conçus par le FONHAB. Il a enfin salué la création de l’Ordre national des architectes en date du 13 décembre 2018, cette décision considérée, selon lui, comme une prise de conscience et d’une reconnaissance de l’apport de l’architecture en tant qu’acteur majeur dans la recherche des solutions adéquates.

Olitho KAHUNGU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom