Kinshasa: 5 kidnappeurs de filles dans le filet de la Police

0

Ils se sont distingués dans l’enlèvement des filles et jeunes femmes dans la capitale RD-congolaise à bord de la voiture de marque Toyota IST, communément appelée «Ketch» à Kinshasa. Ils ont fait plusieurs victimes. Les Kinois commençaient à se méfier de monter à bord de cette marque de voiture. Entretemps, les services de sécurité et de renseignement étaient tous à la recherche de ces criminels. Ces malfrats ont fini par tomber dans les filets de la Police nationale congolaise -PNC. Ils sont pour le moment auditionnés sur les mobiles de leurs actes inciviques. La bonne nouvelle a été portée à la connaissance de la population par le Commissaire provincial de Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo via un communiqué de presse rendu public lundi 12 août 2019 dont voici la teneur. «Le Commissariat provincial de la Police ville de Kinshasa porte à la connaissance du public qu’il vient de mettre la main sur cinq malfrats ayant excellé dans l’enlèvement des filles ou jeunes femmes à bord de la voiture Toyota IST, de couleur jaune, immatriculée 7776BA/01. Le Commissaire provincial de la Police prie toute personne victime qui reconnaîtra ces criminels dont les photographies sont diffusées de passer à l’Etat-major du Commissariat provincial de la Police ville de Kinshasa, situé sur avenue Dracena n°05, en face de l’ISC, dans la commune de la Gombe, pour sa déposition». L’occasion est ainsi donnée à toutes celles et tous ceux qui ont été victimes de ces actes d’enlèvement de se manifester en allant déposer plainte afin que la justice soit rendue. Plusieurs cas de kidnapping, de pillage et de passage à tabac de paisibles citoyens ont été rapportés dans les médias écrits et audiovisuels dénonçant la recrudescence de l’insécurité dans la capitale.

Un grand réseau à démanteler… 

A  vrai dire, la population ne sachant plus à quel saint se vouer, ne cessait de tourner ses yeux vers les forces de l’ordre pour mettre hors d’état de nuire tous ces fauteurs de troubles.   Au vu des photographies des malfrats tombés dans les mailles des filets de la PNC, une demoiselle parlant sous le sceau de l’anonymat et victime d’enlèvement à deux reprises et de délestage de ses sacs et téléphones, croit savoir qu’il s’agit d’un vaste réseau opérant à travers la ville de Kinshasa. Comme elle, la population demande la poursuite des enquêtes jusqu’au démantèlement de tous ces réseaux ainsi que la mise aux arrêts de tous les malfaiteurs et ceux qui leur prêtent main forte dans leur sinistre besogne. L’opinion se souviendra qu’au cours de la réunion du Haut commandement militaire du 10 août 2019 présidée par le Chef de l’Etat à la Cité de l’Union africaine, des stratégies conséquentes ont été arrêtées pour combattre avec toute la rigueur l’insécurité grandissante autant dans les grands centres urbains que dans la partie orientale de la RD-Congo. La réussite de cette vaste opération implique la contribution significative de la population appelée à communiquer toutes les informations utiles aux forces de l’ordre. C’est ainsi qu’un vibrant appel est lancé à toutes les victimes de ne pas se terrer, mais de prendre leur courage à deux mains pour venir déposer plainte, leur sécurité étant garantie.  Octave MUKENDI

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom