Avec son entreprise de fabrication des craies, Dave Junior Malabar soutient la gratuité de l’enseignement

0

On se rappellera qu’à la récente rentrée scolaire, certaines écoles de la capitale RD-congolaise, prétextant le manque des matériels, dont les craies, sont entrées dans une grève larvée qui ne voulait pas dire son nom. Un prétexte qui cachait mal la frustration de ces écoles pour respecter la gratuité de l’enseignement, mais surtout leur déception de ne plus voir tomber dans leur escarcelle les juteux frais de participation des parents des élèves. Manquer des craies? Cela peut prêter à sourire! Aussi, des jeunes entrepreneurs, soucieux de pallier à cet état de choses, et surtout pour soutenir l’action bienfaisante du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, se sont lancés depuis un certain temps dans la fabrication moderne des craies de toutes les couleurs et pour tous usages scolaires. Ces jeunes entrepreneurs, avec à leur tête, David Mbayi Malabar, entendent par là, inonder d’abord le marché kinois en craies de bonne qualité avant de s’ouvrir aux horizons de l’intérieur du pays.

Soutien

L’enjeu est de taille: approvisionner tout le pays en craies de fabrication locale est un défi que l’entreprise Dave Junior Malabar s’est lancée. Mais pour réussir et contribuer efficacement par la même occasion à la gratuité de l’enseignement en approvisionnant à prix abordable les écoles de la capitale d’abord en craies -un élément incontournable- pour dispenser les cours, l’entreprise Dave Junior Malabar a besoin du soutien de l’Etat RD-congolais, à travers des organismes tels que le Fonds de promotion de l’industrie -FPI- et autres qui subventionnent les petites et moyennes entreprises. Notamment dans la mesure où ils doivent, suivant le mot d’ordre du Président de la République Félix Tshisekedi, prendre à bras le corps l’assistance aux jeunes entrepreneurs. L’entreprise Dave Junior Malabar, au moment où certains opérateurs économiques plus nantis financièrement se lancent seulement dans des secteurs comme l’immobilier, l’hôtellerie ou les aires de divertissement, consacre par contre ses efforts dans le domaine de l’éducation, en fournissant des craies aux écoles. A ce point de vue, elle n’en a que plus de vertu et mérite l’appui des décideurs politiques et économiques. Pour une raison très simple: favoriser la consommation locale. Il n’y a vraiment pas de raison que l’on exporte à grands frais des produits comme les craies alors qu’une jeune entreprise locale, Dave Junior Malabar, en produit de qualité.

Natine K.

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom