CNSS: Mwad vante l’intérêt du carnet de la mère et de l’enfant

0

Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale -CNSS-, Agnès Mwad Katang, est sur tous les fronts pour assurer la promotion des reformes instituées par la loi n°16/009 du 15 juillet 2016 fixant les règles relatives au régime de sécurité sociale. Le samedi 3 août 2019, Agnès Mwad a été en face des acteurs du monde médical en vue de leur exposer les avantages et caractéristiques offerts par le carnet de la mère et de l’enfant, dans le cadre de la mise en œuvre des prestations aux familles. Dans son speech de circonstance, la DG Mwad a évoqué l’importance de cette rencontre qui permet d’affirmer l’intérêt accordé à la mutualisation des moyens et des efforts afin d’une appropriation des objectifs de la réforme, notamment la prise en charge des allocations prénatales, de maternité ainsi que des allocations familiales. «La mise en place d’un régime des prestations répond à un souci du législateur, celui de verser des revenus aux travailleurs salariés ayant des charges de famille dans le but de réduire le déséquilibre économique créé au sein de la famille par l’existence d’enfants à charge du travailleur», a souligné la DG Agnès Mwad, lors de cette activité à laquelle le ministre d’Etat en charge du Travail et prévoyance sociale, Lambert Matuku Memas, a pris part. A l’endroit de la DG de la CNSS, le ministre Matuku n’a pas tari d’éloges. En plus de saluer le travail haut de gamme abattu depuis l’entrée en vigueur de la loi n°16/009 du 15 juillet 2016, Lambert Matuku a couvert Agnès Mwad de lauriers. Il l’a rassurée de l’accompagnement du gouvernement pour l’effectivité des réformes instaurées par la nouvelle loi fixant les règles relatives au régime de sécurité sociale. A l’attention de l’assistance, différents exposés ont été faits. Ils ont été notamment axés sur les conditions d’octroi des allocations, ses avantages et toute autre information nécessaire relative au carnet de la mère et de l’enfant.Laurent OMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom