Présidence du Sénat: Bahati maintient sa candidature

0

Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés -AFDC-A-, deuxième force du Front commun pour le Congo -FCC-, ne désarme pas en dépit du revirement de certains députés et sénateurs de son regroupement politique. Il maintient sa candidature à la présidence du Sénat. «L’AFDC-A compte 44 députés nationaux, 70 députés provinciaux et  13 sénateurs. Au total 127 parlementaires.  De toute évidence, 11 d’entre eux c’est-à-dire 10 députés nationaux et 1 sénateur n’ont pas pu résister aux pressions et à une éventuelle corruption. C’est cela aussi la politique RD-congolaise», a regretté l’autorité morale de l’AFDC-A.

Pour le Professeur Modeste Bahati, ce sont des tricheurs et des corrompus. «Comment 7 députés et 1 sénateur peuvent-ils engager les 44 députés nationaux et 13  sénateurs AFDC-A?», a-t-il déploré. Modeste Bahati a rassuré qu’en attendant que ces frondeurs reviennent à la raison, l’AFDC-A avance avec les 116 élus qui comprennent le sens de son combat jusqu’à la conquête du perchoir du Sénat. «Je maintien donc ma candidature tel que décidé à l’unanimité de notre regroupement AFDC-A», a-t-il lancé. Réagissant à la déclaration d’un groupe de parlementaires de ce regroupement politique, qui a appelé à voter pour Alexis Thambwe Mwamba à la présidence du Sénat, le rapporteur de l’AFDC-A, Remy Musungayi a indiqué, samedi 6 juillet à «Radio Okapi», que «c’est un canular de mauvais goût propre à la classe politique RD-congolaise». Il s’est dit toujours rassurant et confiant car, selon lui, le soutien d’un groupe de députés et sénateurs à Thambwe Mwamba n’affecte en rien le reste de la plateforme AFDC-A. Il a été rapporté à «scooprdc.net» que cette déclaration commandée par une officine anti-Bahati et «faite dans la précipitation», n’a pas encore requis les signatures d’un bon nombre des parlementaires AFDC-A et qu’il faille la circuler, a dénoncé un député AFDC-A pro-Bahati, à coup des billets verts. «Il est difficile de déboulonner la base de l’AFDC-A. Il n’y a personne d’autres qui peut s’arroger le droit de soutenir un candidat autre que Modeste Bahati Lukwebo», a dit Remy Musungayi, insistant sur la loyauté en cas d’engagement sur une piste politique. Pour lui, l’AFDC-A reste loyal à son autorité morale Bahati Lukwebo, et par extension à Joseph Kabila Kabange, autorité morale du FCC.

Selon «scooprdc.net», réagissant à chaud sur ce rififi pressenti dans ses rangs, le sénateur Modeste Bahati n’a pas manqué de conseiller prudence et loyauté ses partenaires de l’AFDC-A dans son message. 

«Un trio composé des députés Steve Mbikayi et Ilunga Nkulu Nene ainsi que de Mr Patrick Djanga est en train d’inviter les députés AFDC-A en vue de créer une aile dissidente dans notre regroupement aux motifs de désavouer l’autorité morale AFDC-A sur instigation de certains dirigeants du PPRD», a dénoncé Bahati. Puis: «L’appât est constitué de l’argent -moyens d’action- et des promesses des postes ministériels. Pourtant, une réunion d’évaluation était déjà convoquée pour le dimanche 7 juillet 2019. Cette précipitation et cette fuite en avant sont surprenantes dès lors que nous n’avons jamais décidé de quitter le FCC ni de trahir le Raïs Kabila. Méfiez-vous du débauchage et de la trahison».

CB

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom