Les FCIR condamnent tout outrage au Chef de l’Etat

0

La polémique née de récentes ordonnances présidentielles nommant les Directeurs généraux et les membres des Conseils d’Administration de la Générale des carrières et des mines -GECAMINES- et de la Société nationale du chemin de fer -SNCC- n’a pas laissé indifférentes les Forces centristes indépendantes de la République -FCIR. Le dimanche 09 juin, le Coordonnateur national de cette plate-forme politique, John Mbaya Ntita, a réuni ses militants dans la commune de Kasa-Vubu pour faire une déclaration. En clair, les FCIR condamnent avec la dernière énergie la violation intentionnelle de la Constitution aux termes des articles 77 et 91 par les députés du FCC, en outrageant publiquement le Chef de l’Etat, tout en sachant que ses ordonnances et ses discours  ne font l’objet d’aucun débat, que ça soit au Parlement ou lors de la lecture télévisée. Elles demandent au Chef de l’Etat de convoquer d’urgence une réunion interinstitutionnelle dans le but de rappeler tout le monde à l’ordre, afin que ce genre de honte nationale et de l’amateurisme au sein de l’hémicycle ne puisse plus se répéter. Les FCIR déplorent par ailleurs la complaisance avec laquelle la Cour constitutionnelle traite les contentieux électoraux au détriment de véritables élus du peuple. Le cas de députés Chérubin Okende, Jean Goubald Kalala et tant d’autres… Cette plate-forme exhorte le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à tenir compte de l’exercice des FCIR lors de la prochaine composition du Gouvernement. Ci-dessous la déclaration politique.

OK


Déclaration politique des Forces centristes indépendantes de la République

Nous, Partis politiques membres des Forces centristes indépendantes de la République, -FCIR-, Première force centriste créée en RD-Congo en date du 16 avril 2016;

Vu la situation socio-politico-économique du pays ;

Considérant les contradictions, l’incompréhension, les sabotages et les multiples coups bas orchestrés au sein de la fameuse coalition FCC-CACH

Faisons une déclaration dont la teneur suit :

1. Les Forces centristes indépendantes de la République -FCIR-, condamnent avec la toute dernière énergie la violation intentionnelle de la Constitution aux termes des articles 77 et 91 par les députés du FCC, en outrageant publiquement le Chef de l’Etat, tout en sachant que ses ordonnances ne font l’objet d’aucun débat, que ça soit au Parlement ou lors de la lecture télévisée.

2. Les Forces centristes indépendantes de la République -FCIR-, sollicitent au Chef de l’Etat, le Magistrat suprême, le commandant suprême de nos Forces armées et de la Police ainsi que garant de la nation de convoquer d’urgence une réunion interinstitutionnelle dans un seul but de rappeler tout le monde à l’ordre pour que ce genre de honte national et de l’amateurisme au sein de l’hémicycle ne puisse plus se répéter.

3. Les Forces centristes indépendantes de la République -FCIR-, informent à l’opinion nationale et internationale que s’agissant du 1er ministre entrant ou sortant, les dispositions de l’article 8 de l’ordonnance portant organisation et fonctionnement du Gouvernement dispose que le 1er ministre nommé entre en fonction qu’après la formation de son gouvernement et son investiture par l’Assemblée nationale, d’où le 1er ministre sortant bien que démissionnaire et expédiant les affaires courantes demeure l’unique et le seul Gouvernement RD-congolais soutenu par le principe de la continuité de l’Etat. Par conséquent le 1er ministre sortant à le pouvoir de proposer les nominations et que lui-même contresigne.

4. Par ailleurs, les Forces centristes indépendantes de la République -FCIR-, déplorent la complaisance avec la quelle la Cour constitutionnelle traite les contentieux électoraux aux détriments de véritable élus du peuple, cas de l’honorable Chérubin Okende, Jean Goubald et tant d’autres…

5. Les Forces  centristes indépendantes de la République –FCIR-, soutien la pétition de la CENCO en rapport avec l’organisation des élections locales, néanmoins celles-ci doivent êtres organisé sans le bureau actuel de la CENI dont la crédibilité est déjà remis en cause. Par ailleurs, ces élections permettront la consolidation de notre jeune démocratie et de l’Eta de droit au niveau locale. En outre, elles permettront  également à avoir claire une idée sur les véritables résultats lors de élections de la présidentielles et nationales passées.

6. Les Forces centristes indépendantes de la République –FCIR-, remercient beaucoup au nom du peuple RD-congolais la communauté internationale ainsi que leur différentes institutions du soutien apporté à ce nouveau régime, car il a fait montre de sa volonté et bonne foi d’instaurer un Etat de droit et de développer notre très cher et beau pays.

7. Les Forces centristes indépendantes de la République –FCIR-, exhortent le Chef de l’Etat, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO de tenir compte de l’exercice des FCIR lors de la prochaine composition du Gouvernement.

8. Les Forces centristes indépendantes de la République –FCIR-, demandent au peuple RD-congolais de rester vigilant, car le déboulonnement du système dictatorial est irréversible.

Que Dieu Tout Puissant protège notre pays la RD-Congo, je vous remercie !

Ainsi  Fait à Kinshasa, le 09 juin 2019

Pour les FCIR

Me John MBAYA NTITA

Coordonnateur National

VANGU MAKUNGU

Coordonateur adjoint

Ir KIAMA Jean

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom