Katumbi: une métaphore, deux interprétations

0

Il a encore sorti une image forte après celle du 3ème faux penalty, visant clairement Joseph Kabila. À Lubumbashi le 20 mai, Moïse Katumbi s’est attiré les phares de l’actualité à la faveur d’une nouvelle métaphore: « Le véhicule mérite d’être conduit par un chauffeur, pas deux ». Qui est visé cette fois-ci? Les réponses divergent, selon les camps.
Pour expliquer la dernière sortie de l’opposant, l’opinion avance deux hypothèses. La première croit comprendre que Katumbi souhaite que le Président Félix Tshisekedi soit le seul maître à bord du navire RDC alors que d’aucuns déplorent l’influence réelle ou supposée de son prédécesseur, Joseph Kabila, dans la gestion du pays.
Une autre opinion estime que le message s’adresse plutôt à Martin Fayulu, toujours accroché à la recherche de la vérité des urnes alors que Lamuka a cessé d’être une plateforme électorale. De l’avis du coordonnateur Katumbi, les objectifs sont tout autres: il y a désormais un Président élu, Félix Tshisekedi, qui doit gouverner, et une opposition dont le rôle consiste à contribuer aux efforts de reconstruction, de consolidation de la paix et, surtout, veiller au strict respect de la Constitution, notamment ses articles intangibles. Qu’importe l’interprétation, Katumbi dit laisser à chacun la latitude de donner un sens pertinent à son message.

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom