FCC-CACH: Eudoxie Mangaza privilégie la paix

0

Après les incidents qui ont eu lieu récemment entre les militants du Front commun pour le Congo -FCC- et ceux du Cap vers le changement -CACH- dans la province du Lualaba, Eudoxie Mangaza, présidente de la ligue des femmes de l’Alliance des patriotes de la nouvelle génération -APNG-, a invité les deux parties à privilégier la paix pour l’intérêt de la nation. En rapport avec la nomination des mandataires publics ainsi que des ambassadeurs, Eudoxie Mangaza plaide pour  le respect de la parité homme-femme.

Réagissant aux propos malsains entre les cadres du FCC et ceux CACH, Eudoxie Mangaza, présidente de la ligue des femmes de l’Alliance des patriotes de la nouvelle génération -APNG-, parti cher à Adolphe Mwarabu, a lancé un appel de paix aux acteurs politiques de cette coalition en les exhortant à prendre des décisions qui privilégient l’intérêt de la nation. «La paix est très capitale pour le bien-être de la population. Au stade où nous sommes aujourd’hui, la RD-Congo n’a plus besoin de ce genre de comportement nous voulons plutôt avancer», a-t-elle souligné. Et d’ajouter: «personne n’est sans ignorée que, sans cette coalition, notre pays ne vas pas bien fonctionner». Cette femme politique a également invité les uns et les autres à faire des déclarations très responsables qui n’incitent pas leurs partisans à la haine. S’exprimant sur la prochaine nomination des mandateurs publics et des ambassadeurs,  la présidente de la ligue des femmes de l’APNG a appelé le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi au respect  de la parité homme-femme. «Lors de la célébration de la journée de la femme, nous avions demandé au Président de la République d’élever les femmes aux postes de prises de décision. Avec la venue de Jeanine Mabunda à la tête de l’Assemblée nationale, nous avons compris qu’il écoute les doléances de son peuple et travaille pour le respect de la parité. La présence des femmes qui occupent des ministères régaliennes dans le gouvernement Ilunga, prouvent à suffisance que le respect de la parité commence à prendre de l’envol dans notre pays», a-t-elle déclaré. Elle a, pour ce faire, remercié Félix-Antoine Tshisekedi pour cet acte posé en faveur de la femme RD-congolaise, conformément à  l’article 14 de la Constitution.Mymye MANDA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom