Députées et sénatrices soutiennent Mabunda au perchoir de l’Assemblée nationale

0

Au nom de toutes les femmes de la République, les députées nationales et sénatrices soutiennent massivement la candidature de Jeanine Mabunda à la présidence de l’Assemblée nationale. Dans une déclaration rendue publique jeudi 18 avril 2019 au Palais du peuple, ces élues de différentes provinces et des tendances politiques confondues du pays, principalement du Front commun pour le Congo -FCC- et du Cap vers le changement -CACH-, ont pris acte avec satisfaction de la candidature de leur collègue qu’elles jugent compétente à la tête de la Chambre basse du Parlement.

Les femmes parlementaires soutiennent Jeanine Mabunda parce qu’elles estiment qu’à travers elle la femme RD-congolaise a la possibilité de se faire élire avant d’assumer pour la première fois le rôle de chef de corps. Voilà pourquoi elles ont lancé un vibrant appel pour le soutien massif des hommes, femmes et jeunes à cette candidature féminine de très haut niveau.

Ainsi, pour réussir l’élection de Mabunda à la présidence de l’Assemblée nationale, ces élues ont tenu à battre le rappel des troupes en ratissant très large. Elles placent leur confiance en tous les députés nationaux de la 3ème législature de la 3ème République, pour prendre la mesure de cet événement historique et être les premiers à élire la femme à la tête de la Chambre basse.

Dans la même déclaration, les femmes parlementaires ont exprimé leur gratitude à toutes les autorités du pays qui ont œuvré, d’une manière directe ou indirecte, à la désignation de la candidature de la députée Jeanine Mabunda au poste de président de l’Assemblée nationale. Elles ont d’abord pensé au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi dont les discours, depuis son investiture, ne cessent de mettre l’accent sur la participation de la femme dans tous les secteurs de la vie nationale.

Les élues nationales ont ensuite pensé au Président de la République honoraire, Joseph Kabila sous le leadership duquel cette désignation de la femme a été effectuée par le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD- et la famille politique le FCC dont il est l’autorité morale. A tous les hauts responsables politiques et sociaux qui ont contribué à cette désignation, imprimant le caractère genré des hommes en RD-Congo, elles ont également exprimé leur gratitude.

Les femmes parlementaires ont considéré que la désignation de leur collègue constitue une avancée significative des droits de la femme en RD-Congo, d’une part, et, d’autre part, la participation équitable de l’homme et de la femme au développement de la RD-Congo. Une fois élue, ont-elles souligné, la présence d’une femme à ce poste comme deuxième personnalité de la République est un rapport substantiel à l’image moderne du pays dans le concert des nations.

Dorian KISIMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom