Affaire dédoublement de l’Afdc-A à l’Assemblée nationale: Bahati bouscule la Commission PAJ

0

Les militants du regroupement politique AFDC-A cher au sénateur Modeste Bahati Lukwebo ne décolèrent pas. Lundi 09 décembre dernier, ils ont pris à nouveau d’assaut le Palais du peuple pour réclamer que justice soit faite dans la tentative de dédoublement de leur regroupement politique AFDC-A. Venus nombreux pour cette cause, ils ont fait un sit-in devant le Parlement RD-Congolais. Dans leur message adressé aux membres de la Commission politique, administrative et Justice -PAJ- de l’Assemblée nationale, ils ont exigé à ces derniers de statuer sur le dossier du groupe parlementaire AFDC-A. Pour eux, le seul groupe parlementaire que doit reconnaître le Bureau de l’Assemblée nationale, c’est celui dirigé par la députée nationale Adèle Kayinda et non celui des dissidents. Tout en scandant le nom de Modeste Bahati, ces partisans de l’ex-ministre du Plan et ancien questeur de l’Assemblée nationale, ont appelé au respect de la Constitution ainsi que du Règlement intérieur de la chambre basse du Parlement. Par ailleurs, la haute direction de ce regroupement politique a, via une correspondance au Procureur général près la Cour de cassation, fait part des preuves de corruption dans le dédoublement de l’AFDC-A.

Pour ceux qui ne savent pas, dans un rapport adressé au premier avocat général du parquet général près la Cour de cassation, le ministère de l’intérieur, par le biais de son Secrétaire général en charge des relations avec les partis politiques, a souligné qu’il n’existe pas un autre regroupement politique avec la dénomination AFDC-A. Plutôt, il reconnaît uniquement le regroupement politique AFDC-A de Modeste Bahati Lukwebo, tel que publié dans le journal Officiel. Ci-dessous, la lettre du Secrétaire permanent de l’AFDC-A.

Olitho KAHUNGU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom