Adèle Kayinda désignée présidente du groupe parlementaire AFDC-A

0

Les choses s’accélèrent du côté du sénateur Modeste Bahati. Ce n’est plus Nene Ilunga Nkulu, mais plutôt Adèle Kayinda qui devra présider à la destinée du  groupe parlementaire de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés -AFDC-A- au niveau de l’Assemblée nationale. Cette importante décision, le leader de ce regroupement politique l’a annoncée lors de son point de presse tenu mardi 16 juillet, en la salle Kivu du Palais du peuple. L’élue de Sandoa remplace ainsi sa collègue élue de Malemba Nkulu, la députée Nene Ilunga Nkulu qui, selon Modeste Bahati, ne peut plus engager cette formation politique dont les statuts et autres documents déposés au ministère de l’Intérieur sont très clairs. «L’honorable Nene Ilunga n’a aucune qualité pour engager notre regroupement auprès des tiers. C’est une dissidente qui doit chercher à s’amender et revenir à la raison de peur de subir la rigueur de la loi électorale et du Règlement intérieur de l’AFDC-A», a souligné Modeste Bahati, qui a profité de cette occasion pour lancer un appel pressant à tous les dissidents. Pour lui, désormais c’est la députée Adèle Kayinda qui présidera ce groupement parlementaire. Adèle Kayinda fait partie des députés qui ont un nom et un mot à dire à l’Assemblée nationale au regard non seulement de son ancienneté mais surtout de son expérience parlementaire. Aux yeux de nombreux élus, c’est un bon choix que Modeste Bahati a porté sur elle. «Les présidents et personnalités politiques de notre formation ont ainsi décidé. C’est elle qui a la responsabilité d’engager l’AFDC-A au niveau de l’Assemblée nationale. Et nous allons écrire au bureau de la Chambre basse du Parlement», a précisé le sénateur Modeste Bahati Lukwebo. Ce changement du décor à l’AFDC-A est un signe annonciateur d’une fumée chargée d’étincelles lors de la reprise des travaux de la session de septembre à l’Assemblée nationale. Des passes d’armes mouchetées sont en l’air au regard de la détermination de Nene Ilunga qui s’est dite toujours présidente du même groupe parlementaire au nom duquel elle continue de poser des actes conséquents. Dorian KISIMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom