Tshisekedi demande pardon à Dieu pour les abus de pouvoir commis sur les faibles et les mauvaises paroles prononcées contre la RD-Congo

0

Consacrer son pouvoir à l’Eternel des armées, dédier la RD-Congo au Créateur de l’univers visible et invisible ainsi que confesser les péchés pour des crimes d’abus de pouvoirs commis par les dirigeants de différentes institutions qui se sont succédées au sommet de l’Etat sur les faibles ainsi que détruire toutes les paroles de malédiction prononcées contre la RD-Congo, tel est l’essentiel du culte d’action de grâce organisée dimanche 23 juin au stade des Martyrs à la demande du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Béni soit le pays dont l’Eternel est Roi. Cette parole biblique sur laquelle s’appuient les Juifs est devenue à ce jour une réalité pour la RD-Congo d’autant plus que le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a compris que sans Dieu, son pouvoir n’aura pas de fondement solide. C’est ainsi qu’en bon chrétien, il a sollicité une journée de prière et d’action de grâce pour tous les hauts faits de l’Eternel en faveur de la RD-Congo. Cette journée a été organisée dimanche 23 juin au stade de Martyrs à Kinshasa à laquelle le Chef de l’Etat a pris part. Lors de cette Journée nationale d’action de grâce -JNAG,  Félix-Antoine Tshisekedi a immédiatement demandé pardon à Dieu pour «tous les péchés commis par le peuple et ses dirigeants». «Je confesse mes péchés, ceux de mon peuple et ceux commis par les autres sur le sol de mon pays. Pardonne-nous d’avoir donné ta place aux hommes, en les adorant comme des dieux. Pardonne-nous pour le culte de la personnalité ancrée dans toutes les couches de notre société. Au nom de toutes les autorités anciennes comme présentes, je te demande pardon pour le sang des innocents qui a été versé intentionnellement ou par de simples erreurs», a-t-il déclaré publiquement devant des milliers de personnes qui ont fait le déplacement du stade des Martyrs. Occasion aussi pour le Chef de l’Etat de regretter et évoquer la mauvaise gouvernance ainsi que les fautes commises par les responsables politiques lesquelles ont empêché la main de Dieu d’agir sur la RD-Congo. Se rappelant le passage de la Bible qui déclare solennellement: «Si mon peuple sur qui mon nom est invoqué s’humilie et se repent de ses pieds, je l’exhausserai des cieux», Fatshi a reconnu devant tout le peuple réuni tous les péchés commis par les dirigeants et le peuple RD-congolais. «J’endosse la responsabilité de toutes nos fautes et te demande pardon pour tout abus de pouvoir contre les faibles, pardonne-nous aussi de n’avoir pas été de bons gérants de toutes nos richesses que tu nous a données», a-t-il plaidé devant l’Eternel. Oui, les lecteurs de la Bible sont d’accord que «celui qui confesse ses péchés obtient miséricorde, mais celui qui les cache court le péril, selon Proverbes».

L’instauration d’une journée d’action de grâce une fois par an en vue

Pour sceller cette alliance avec Dieu après avoir demandé pardon à Dieu publiquement et devant les caméras des chaînes nationales et internationales, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a proposé qu’une réflexion soit engagée pour l’instauration d’une journée destinée à «rendre grâce à Dieu» une fois par an. Une proposition qui a été saluée dans l’assistance par un tonnerre d’applaudissement. Cette journée a été agrémentée par les musiciens chrétiens et a connu la participation de plusieurs hommes de Dieu. Une lecture de prophéties dites en faveur de la RD-Congo a été faite. Le parcours de la restauration de la RD-Congo a été évoqué dans les témoignages de certains serviteurs de Dieu.

Octave MUKENDI

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom