Sénat: Badibanga et Tibasima pour épauler Thambwe

0

Une élection pas comme les autres. C’est celle que le Sénat de la troisième législature de la 3ème République a connue samedi 27 juillet 2019 en vue de mettre en place son bureau définitif. En toute transparence, les urnes ont parlé dans la salle des conférences internationales. Alexis Thambwe Mwamba élu président du Sénat, Samy Badibanga 1er vice-président et John Tibasima 2ème vice-président. Comme le président, les deux adjoints ont emporté haut la main leur victoire face à leurs challengers. Les désormais vice-présidents ont la mission non seulement de remplacer le speaker en cas d’empêchement mais d’actionner la diplomatie parlementaire, pour ce qui est du premier vice-président et de contrôler le gouvernement, les mandataires et les services et établissements publics.

Servir, le maître mot de Tibasima

A l’issue du vote, l’élu d’Ituri a grandement remercié l’autorité morale du Front commun pour le Congo -FCC-, l’ancien Président de la République Joseph Kabila pour la confiance qu’il avait placée en sa modeste personne. Il a encore salué ses collègues sénateurs qui l’ont élu au poste de 2ème vice-président du Sénat. De la même manière, il a dit un grand merci aux présidents des regroupements politiques membres de la plate-forme politique le FCC pour leur encadrement. Dans la quête des suffrages des sénateurs, John Tibasima Mbogemu avait fait montre d’une grande simplicité, d’humilité et de sincérité. «Nous sollicitons très humblement votre suffrage massif en faveur de notre candidature, dans le cadre d’un combat avec obligation de résultats», avait-il dit aux sénateurs. Elu 2ème vice-président du Sénat, son engagement se résume en termes de servir. «La motivation majeure qui sous-tend notre candidature comme membre du bureau de notre Chambre se résume en seul mot: servir», avait martelé l’intéressé, dont la carte de visite inspire à la fois confiance et respect. Et de préciser clairement sa pensée: «servir notre pays, donc nos populations à travers les fonctions et attributions particulières dévolues au 2ème vice-président par le Règlement intérieur de la Chambre, en complément des rôles traditionnels d’un sénateur. Servir notre Chambre et en premier vous, sénateurs, mais aussi vos collaborateurs tout comme le personnel de l’administration du Sénat». John Tibasima s’est également engagé à servir les provinces dont chacun des sénateurs est le représentant de celle qui a constitué sa circonscription électorale. L’élu de la province de l’Ituri a bien intériorisé les immenses défis des provinces, notamment l’obtention de la rétrocession régulière et surtout la mise en place de la caisse nationale de péréquation. «En toute modestie, permettez-moi de rappeler pour votre gouverne que notre profil est justement celui d’un compatriote au service de son pays», avait souligné le désormais 2ème vice-président du Sénat.

Face à la confiance que ses collègues sénateurs lui ont accordé au cours du vote du samedi 27 juillet 2019, John Tibasima est déterminé à ne ménager aucun effort, en faisant preuve de créativité, sous la conduite du président du Sénat et avec la collaboration de tous les membres de la Chambre haute, pour atteindre les objectifs assignés pour redorer l’image du Sénat. Les grands axes de ces objectifs se déclinent en terme d’optimiser la qualité et l’efficacité du contrôle parlementaire, de dynamiser la collaboration entre la Chambre haute et la Cour des comptes et d’établir et garantir une parfaite synergie entre le Sénat et le Conseil économique et social. Cet objectif, a-t-il souligné, vise à impulser le développement socio-économique de l’ensemble du pays sur base des préoccupations majeures de différentes circonscriptions électorales que sont les provinces. Devant ses collègues sénateurs, John Tibasima Mbogemu avait développé un discours porteur d’espoir. Une adresse qui n’avait pas manqué de retenir l’attention de la plupart des élus au regard de sa carte de visite, de l’ambitieux programme qui sert de soubassement à son action projetée ainsi que de son engagement à aboutir à sa concrétisation au mieux des intérêts de la RD-Congo, des sénateurs ainsi que leurs collaborateurs tant politiques qu’administratifs de la Chambre haute du Parlement.   Dorian KISIMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom