Ngobila interpelle les Wewa pour non respect des lois

0

A la suite de différentes bavures commises par les motards taximen à Kinshasa, communément appelés «Wewa» par les Kinois, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a échangé, mercredi 06 novembre à l’Hôtel de ville, avec les différentes associations regroupant les motards taximen à Kinshasa. Cet échange similaire à une causerie morale a constitué une grande occasion pour l’autorité urbaine d’interpeller les Wewa pour leur comportement impropre à l’endroit des Kinois, des biens publics ainsi que des autorités. Sur un ton autoritaire, Gentiny Ngobila a promis d’interdire le taxi moto à Kinshasa, si les Wewa ne se conforment pas aux lois du pays.

Dans son mot, le gouverneur de la ville est revenu sur les conséquences réelles de taxi moto. «La moto est rapide en termes de transport. Mais elle peut aussi vous causer beaucoup d’ennuis en termes d’accident. Je vous conseille de conduire dans l’ordre», a-t-il conseillé. Il leur a fait plusieurs recommandations, entre autres le respect de la population et de ses biens; le respect du code de la route et des itinéraires tracés par le ministère des transports. Il a insisté sur le respect de la mesure interdisant les motards taximen à circuler dans la commune de la Gombe. Ce n’est pas tout. Le gouverneur Ngobila a aussi appelé au port des casques, tout en insistant sur l’obtention des permis de conduire. «Vous ne devez pas transporter plus de deux personnes. Surtout, ne transportez pas des enfants seuls et moins encore placer les enfants sur le guidon. Cela constitue un grand danger pour les enfants», a-t-il sommé. Le premier citoyen de la ville a aussi interdit aux motards de se faire justice. A l’en croire, le Wewa ne peut pas être un homme de désordre pour se livrer à des scènes désolantes et impropres. «Ne brûlez pas de bus. Ce sont des biens communs. Si vous vous comportez mal, nous allons interdire le taxi moto à Kinshasa. A partir d’aujourd’hui, soyez dignes et respectueux. Votre métier doit être apolitique», a-t-il insisté. Et d’ajouter: «si vous vous réclamez du parti au pouvoir, alors vous devez aider le Président de la République à réussir son mandat. Votre comportement risque de le faire haïr auprès des Kinois». Plus de huit associations de motocyclistes taximen ont répondu à l’appel du gouverneur de la ville, notamment AMC de Justin Kalambayi, ACTMR de Jean-Marie Dinanga Kasongo, ASMOTACO de Nzalayemba Musiya, ANIPTMC de Zico Mukanga, ATMC de Robert Nkosi, CNMC de Justin Kalambayi, ANAMO de Yousouf Mukendi. A toutes, le gouverneur Ngobila a demandé de contacter le ministre provincial des Transports, Mbokoso, pour se faire enregistrer et lui expliquer leurs modes de fonctionnement. Une opération qui devra aboutir, selon le gouverneur de la ville, à l’identification de tous les motocyclistes taximen de Kinshasa. A cette occasion, Gentiny Ngobila a parlé à ses interlocuteurs de l’Opération Kinshasa bopeto. Il les a invités à être propres, présentables et à entretenir leurs milieux de vie. De son côté, le patron de la Police de la ville de Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo, a, sur un ton militaire, signifié aux Wewa que l’État existe. Il leur a demandé de toujours recourir à la Police en cas de problème, au lieu de se faire justice. «La Police ne va pas se fatiguer de traquer tous ceux qui vont violer les lois», a prévenu Sylvano Kasongo. Ces représentants des motocyclistes taximen de Kinshasa n’ont pas manqué d’exprimer leur gratitude à l’endroit du gouverneur de la ville, tout en lui faisant part des tracasseries dont ils sont victimes de la part des éléments de la Police. «De la manière dont nous nous soucions pour organiser votre secteur, c’est de cette manière dont vous devez chercher à vous conformer aux lois du pays», a répondu Gentiny Ngobila. Et par rapport aux taxes qu’on fait payer aux motards taximen, le patron de la ville a promis l’uniformisation de ces taxes dans toutes les communes. Néanmoins, les Wewa ont promis leur soutien au gouverneur Ngobila à travers son opération d’assainissement de la capitale RD-congolaise. Le vice-gouverneur Néron Mbungu, les ministres de Transports, de Finances, le Directeur de cabinet du gouverneur et le Conseiller politique du gouverneur de la ville ont aussi pris part à cette réunion.Olitho KAHUNGU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom