Mabunda satisfaite des résultats de la réforme opérée dans le secteur des assurances

0

Assurer le suivi de l’application des lois votées au Parlement préoccupe la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda. Voilà pourquoi l’évaluation des actions menées sur terrain depuis la libéralisation, en 2015, du secteur des assurances en RD-Congo a été au centre de l’audience qu’elle a accordée, mercredi 7 août 2019, au Directeur général ad intérim de l’Autorité de régulation et contrôle des assurances -ARCA-, Alain Kanyinda. La loi portant libéralisation des assurances en RD-Congo a été votée et promulguée en 2015. Pour se rendre compte de son effectivité, mieux de ses effets sur terrain, la speakerine de la Chambre basse du Parlement a tenu à avoir des éclairages de la part de celui qui régule le secteur des assurances. «Nous sommes venus expliquer à l’honorable présidente de l’Assemblée nationale qu’il y a une étape importante qui a été franchie. Parce qu’aujourd’hui, nous avons autorisé et agréé plusieurs sociétés d’assurances à côté de la Société nationale d’assurance -SONAS. Il y a quatre nouvelles sociétés qui sont opérationnelles sur le marché», a déclaré le Directeur général ai de l’ARCA, évoquant, au total, cinq sociétés d’assurance, à savoir: la SONAS et les quatre nouvellement agréées en tant que sociétés d’assurances et de courtage. Selon le DG ai de l’ARCA, la présidente de l’Assemblée nationale a été satisfaite de voir que cette réforme portée par une loi prend forme et corps. L’élue de Bumba qui a accueilli avec satisfaction cette réforme n’a pas manqué de faire quelques recommandations à l’ARCA. «La présidente de la Chambre basse du Parlement a estimé qu’il y a beaucoup d’étapes importantes qui doivent être franchies. Et qu’il est aussi important qu’au niveau de l’Assemblée nationale, une attention soutenue soit accordée sur le besoin de l’amélioration en moyen terme de la loi pour que le marché RD-congolais des assurances soit adapté au niveau des revenus de la population avec des assurances purement inclusives», a informé le DG ai de l’ARCA. Dorian KISIMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom