Mabunda, Lokondo, Kabund, Balamage, Puela…déjà en lice

0

La session extraordinaire de l’Assemblée nationale a entamé le dernier point inscrit dans son calendrier, la mise en place du bureau définitif de l’Assemblée. La bataille est lancée avec le dépôt des candidatures à des divers postes au perchoir.Ce geste met en valeur le calendrier électoral adopté par l’Assemblée plénière du mercredi 17 avril dernier. A tous les sept postes du bureau définitif, les postulants ont déposé leurs dossiers.

Parmi eux, il y a Jeanine Mabunda et Henri-Thomas Lokondo au poste de président, Jean Marc Kabund à la 1ère vice-présidence, Boniface Balamage à la 2ème vice-présidence et Célestin Musao au poste de rapporteur. A ceux-ci se sont ajoutés Albert Fabrice Puela qui vise le rapporteur adjoint réservé à l’Opposition parlementaire, Marie Claire Alfani comme questeur et UnyonVakâ comme questeur adjoint. La liste n’est pas exhaustive. Accompagnée par les cadres et militants du Front commun pour le Congo -FCC, Jeanine Mabunda a déposé sa candidature jeudi 18 avril. Très sereine, elle compte bien sur ses collègues députés pour accéder au perchoir. Une fois élue, elle sera la première femme qui accède au bureau de l’Assemblée nationale par vote. A l’issue du dépôt de sa candidature, Jeanine Mabunda a été très claire:«Je place ma candidature sous le signe de dialogue, de l’écoute de la proximité. Je n’ai pas beaucoup de commentaires à faire. Je laisse les députés décider. Aujourd’hui, c’était le dépôt et non la campagne. Je reste exemplaire en respectant les règles liées à la campagne».

Puela pour honorer l’Opposition

Le député Albert Fabrice Puela de l’Opposition a aussi déposé sa candidature au poste du rapporteur adjoint. Et ce, pendant que ses collègues opposants avaient adressé un message au bureau de ne pas accepter le dossier d’un député qui viendrait au nom de cette famille politique. Avec ce dépôt, le bureau définitif sera représentatif au regard de la configuration politique actuelle de l’Assemblée nationale. Le mécontentement de l’Opposition tient au fait que la Majorité FCC-CACH ne lui a réservé qu’un seul poste au lieu de deux dont celui de titulaire au sein du bureau définitif.  

Dorian KISIMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom