Lualaba: Muyej offre 12 transformateurs à la population

0

Décidé de remuer ciel et terre pour le développement de Lualaba, le Gouverneur Richard Muyej Mangez Mans a réceptionné 12 transformateurs, fabriqués en novembre 2018, en vue d’améliorer la desserte en énergie électrique à Kolwezi dans un premier temps. Le gouv’ du Lualaba, Richard Muyej, a réceptionné ces transformateurs des mains du ministre provincial chargé des Hydrocarbures, transport et voies de communication, Patrick André Kakwata.

A son tour, le gouv’ a remis les 12 transformateurs au directeur de la Société nationale de l’électricité –SNEL/Lualaba pour en faire bon usage. «Nous allons, très rapidement, commencer les travaux de placement, de connexion, pour que nous puissions résoudre cette question. Ce n’est pas seulement le développement mais c’est aussi et surtout la sécurité. Nous avons suivi le cri de détresse de nos populations pendant la campagne. C’est déjà le début de réponse et nous allons poursuivre l’action jusqu’au bout», a déclaré le gouv’ Muyej à la réception de ces engins.

Et Patrick Kakwata de souligner: «c’est tout à fait neuf et de la nouvelle génération d’autant plus que ce sont des transformateurs fabriqués en novembre 2018. Ils vont nous permettre tant soit peu de servir en électricité et de diminuer la difficulté que nous avons dans le Lualaba. Nous allons encore faire mieux de sorte que la population se retrouve, car aucun développement n’est possible sans l’électricité».

Selon les renseignements techniques, les 12 transformateurs sont munis de tous les accessoires dont le disjoncteur et autres outils. Parmi ces 12 transformateurs, 4 ont une puissance de 630 KVA 6.600 volt tandis que les 8 autres ont une capacité de 400 KVA 6.600 volt et 400 KVA 1.000 volt.

Le ministre Patrick Kakwata a, en plus, fait savoir que les 4 transformateurs de 630 KVA seront placés à Luilu -1-, à Kapata -2- et Lubudi. Les cabines de Tshiala, Ungungandu et Briqueville seront également équipés de ces engins.Laurent OMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom