Le Procureur général active la poursuite de Matubuana

0

Pour avoir commandité le scandale de Matadi en complicité avec son assistante, le gouv’ du Kongo central va répondre de ses actes. Le réquisitoire du PG aux fins d’obtenir l’autorisation des poursuites à sa charge a été adressé au président de l’Assemblée provinciale.

Conformément à l’article du Code pénal livre II, Atou Matubuana devra être poursuivi. Après enquête, les faits sont constitutifs de l’infraction d’outrage public aux bonnes mœurs. Les éléments recueillis ont laissé croire que le gouverneur est le seul commanditaire de cette infamie, exécutée par des agents de l’Agence nationale des renseignements -ANR- avec la complicité de son assistante, Mimie Muyita. En sa qualité de Procureur général près la Cour de cassation, Flory Kabange Numbi a, en date du 10 septembre 2019, adressé au président de l’Assemblée provinciale du Kongo central, un réquisitoire aux fins d’obtenir de son institution l’autorisation de poursuivre le gouverneur de ladite province.

L’affaire est en rapport avec les événements ayant mis en scène, notamment le vice-gouverneur Justin Luemba Makoso et Mimi Muyita Ankieta, assistante du gouverneur Matubuana, en date du 25 août 2019 au guest house du Gouvernorat où logeait cette dernière. Ces faits, poursuit le PGR, «sont constitutifs de l’infraction d’outrage public aux bonnes mœurs, prévue et punie par l’article 175 du Code pénal II, tel que modifié à ce jour». Les poursuites requises par la justice devront également permettre au cité de présenter ses moyens de défense. Affaire à suivre!

J.B

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom