Exhortation de Mabunda à Ilunkamba

0

L’Assemblée nationale est depuis lundi 16 septembre 2019 en Session ordinaire de septembre 2019. Essentiellement budgétaire, cette session est la première que Jeanine Mabunda  a ouverte depuis son élection au perchoir. La première depuis l’alternance au sommet de l’Etat. Une première également au cours de laquelle le Premier ministre de la coalition FCC-CACH va défendre un budget répondant aux ambitions, mieux à la vision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi. Dans son discours, la présidente de la Chambre basse du Parlement a été très précise: «au cours de cette Session ordinaire de septembre, le gouvernement et le Parlement doivent œuvrer ensemble pour rencontrer les attentes de nos populations et ne plus les décevoir par des discours ou des scandales éventuels dans la sphère politiques». Etant donné que la session est budgétaire, Mabunda a saisi la balle au bond pour inviter le Premier ministre à déposer, dans les meilleurs délais, le projet de Loi des finances 2020 au bureau de l’Assemblée nationale. Cela, a-t-elle souligné, pour permettre au Parlement de le voter à temps.

Dans son discours d’ouverture de la session ordinaire de septembre 2019, la présidente de l’Assemblée nationale a fait savoir qu’en attendant le projet de Budget 2020, les députés vont poursuivre l’examen des arriérés législatifs. Elle a informé la plénière que le bureau a reçu quelques initiatives législatives de certains députés qui feront partie des matières de la session. Dans ce registre, Jeanine Mabunda a cité la proposition de loi organique portant institution, organisation et fonctionnement de l’Agence nationale de lutte contre la corruption, initiée par le député Henri Thomas Lokondo, la proposition de loi portant lutte contre la corruption, du député Jean-Pierre Pasi Zapamba. Dans le même lot, figure également la proposition de loi organique modifiant et complétant la Loi organique n°10/013 du 28 juillet 2010 relative à la Commission électorale nationale indépendante de Christophe Lutundula. La speakerine de la Chambre basse a encore souligné la poursuite de la mise en place des bureaux des commissions permanentes de l’Assemblée nationale. Travail qui, selon elle, était interrompu à la suite du boycott des députés de l’Opposition. A cet effet, elle a fait savoir aux députés qu’en siégeant dans cet hémicycle, les RD-Congolais attendent d’eux un travail soutenu et régulier capable d’apporter des solutions idoines aux problèmes de la société.  Par rapport au Budget de l’Etat, exercice 2020, qui sera soumis à l’examen de la représentation nationale, la présidente de l’Assemblée nationale a demandé au gouvernement de la République de tenir compte de tous les paramètres en vue de rencontrer les préoccupations soulevées par les députés nationaux. Ces soucis des élus nationaux, a-t-elle souligné, viennent de la population, de leurs électeurs.

Dorian KISIMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom