Etienne Tshisekedi sera enterré le 1er juin

0

Enfin. La dépouille d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba, père du Président de la RD-Congo Félix-Antoine Tshilombo, arrive à Kinshasa le jeudi 30 mai prochain par l’Aéroport international de N’Djili, deux ans après sa mort à Bruxelles de suite d’une embolie pulmonaire. Le ministère des Affaires étrangères et intégration régionale a fait cette annonce dans la journée du mardi 21 mai 2019 au travers d’un communiqué à l’attention des missions diplomatiques, postes consulaires et organisations internationales établies à Kinshasa.

Selon ce communiqué, les restes de l’ancien Premier ministre, après leur atterrissage à N’Djili, seront gardés dans la morgue de l’Hôpital du Cinquantenaire en attendant la levée du corps prévu pour le vendredi 31 mai à 9h00’. «La levée de la dépouille du SEM le Premier ministre s’effectuera dans la stricte intimité familiale et sera limitée aux seuls membres de la famille et aux invités du Chef de l’Etat», précise-t-on dans le programme officiel joint au communiqué.

Par la suite, la dépouille sera exposée, le même vendredi 31 mai, au stade des Martyrs de la Pentecôte qui sera ouvert au public dès 6 heures du matin. Le programme de ce vendredi-là prévoit le recueillement populaire, le dépôt de fleurs par les non-officiels, la messe de suffrage ainsi qu’une veillée mortuaire en présence de la famille présidentielle avec l’animation des groupes musicaux.

L’inhumation d’Etienne Tshisekedi interviendra le samedi 1er juin 2019 dans un domaine familial à N’sele. Bien avant d’être porté en terre, où il va désormais reposer aux côtés de ses ancêtres, le Sphynx de Limete sera décoré et élevé au statut de Héros national par son fils, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, devenu Président de la République.

Retour sur la saga au sujet de l’inhumation du Sphynx à Kin

Mercredi 1er février 2017. A Kinshasa, il a fait doux le soir après que dame la pluie soit tombée. Ce climat n’a pas fait long feu. Une triste nouvelle ayant tombé tel un tonnerre l’a rendu délétère. Celle-ci a rapporté l’extinction depuis Bruxelles d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba, figure de proue de l’Opposition politique en RD-Congo ayant forgé sa réputation en résistant farouchement au régime du Maréchal du Zaïre, Mobutu Sese seko, sans recourir à la violence. Son aura et son combat ont traversé les frontières RD-congolaises, faisant de lui une icône et une référence dans la sphère politique du continent noir. Etienne Tshisekedi, en visite médicale dans la capitale belge pour un check-up, en fin janvier 2017, n’a pas pu résister, comme il l’a toujours fait, à la pathologie d’embolie pulmonaire qui l’a terrassé et l’a contraint à s’envoler pour l’au-delà à l’âge de 84 ans. A l’hôpital Sainte Elisabeth de Bruxelles, nul n’a cru à ce verdict.

L’enterrement du Sphynx de Limete, dans la terre de ses ancêtres, a cependant posé problème. Au départ, les violons ne se sont pas accordés entre le gouvernement Badibanga et la famille politique et biologique de l’illustre disparu. Son successeur, Bruno Tshibala, Tshikediste de pur-sang, à son investiture, a promis: «j’ai pris l’engagement devant le peuple congolais, à travers la représentation nationale, de garantir l’organisation par le gouvernement des obsèques grandioses en mémoire d’Etienne Tshisekedi pour son combat glorieux en vue de l’avènement d’un Etat de droit en RD-Congo».

Des revirements aux conséquences désastreuses

Mais, la problématique du lieu devant abriter la sépulture, n’a pas facilité les choses. Les combattants de l’UDPS se sont radicalisés dans leur volonté de voir «Ya Tshitshi» reposer dans un mausolée érigé en plein centre-ville dans l’un des sites identifiés par eux-mêmes.

Le gouvernement provincial a proposé la nécropole «Entre terre et ciel», le plus huppé, croit-on, de la ville de Kinshasa. A défaut de ce cimetière, le gouverneur de Kinshasa a pris un édit accordant l’aménagement d’un espace à la sépulture de la Gombe. Après cette décision de l’ex-gouv’ Kimbuta, le rapatriement du corps a été fixé au 11 mars 2017. A l’approche de cette date, une nouvelle incompréhension a surgi et le report a été annoncé.

D’autres dates ont par la suite été arrêtées sans que Tshisekedi ne regagne effectivement la terre de ses ancêtres, qu’il a tant servie, pour s’y reposer éternellement et en paix. C’est notamment le cas du 12 mai 2017, arrêtée unilatéralement par son parti l’UDPS. 

Pendant cette longue période de revirement, certaines langues ont rapporté que conformément à la loi belge en matière d’inhumation, le vieux baobab repose dans un caveau provisoire à Bruxelles. Le 1er juin 2019, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba va reposer, ad vitam aeternam, à Kinshasa.

Laurent OMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom