Christophe Nangaa appelé à pacifier le Haut-Uélé

0

L’élection et l’investiture par ordonnance présidentielle du nouveau gouverneur du Haut-Uélé, Christophe   Baseane Nangaa, a réjoui les ressortissants de cette province qui ont organisé une réception en son honneur au Chapiteau du Pullman Hôtel mardi 21 mai au crépuscule. Une cérémonie organisée par le Forum pour le développement du Haut-Uélé qui constitue un cadre de facilitation, d’encadrement politique et de promotion de tous les cadres politiques et professionnels de cette province vivant à Kinshasa. La crème politique et professionnelle composée des députés nationaux, sénateurs, anciens gouverneurs, ministres, notabilités ainsi que les journalistes et avocats ont rehaussé de leur présence cette cérémonie. Le président de la Commission électorale indépendante -CENI-, grand-frère de l’heureux promu était de la partie. A cette occasion, le député national Xavier Bonane Ya Nganzi a félicité le nouveau gouverneur qu’il a aussitôt présenté à ses administrés. L’élu du Haut-Uélé a immédiatement, au nom du Forum, invité Christophe Baseane Nangaa à développer la province en poursuivant le travail enclenché par ses deux prédécesseurs, à savoir Célestin Bondomiso Bebysiame et Jean-Pierre Lola Kisanga. Xavier Bonane n’a pas manqué à souligner que les défis qui attendent le nouveau gouverneur sont nombreux. Pour y faire face, il l’a invité à cultiver les esprits tracés par le forum en s’affichant dans sa gestion comme étant un missionnaire, rassembleur, intègre, entrepreneur, pacificateur et un acteur du développement.

«L’ensemble de ces esprits vous permettra de faire face aux défis majeurs de notre province et devra apparaitre immédiatement dans la composition de votre cabinet où l’équilibre entre les territoires de Dungu, Faradje, Niangara, Rungu, Wamba et Watsa devra être de mise. C’est le gage de la quiétude pour une gestion axée sur le résultat palpable», a insisté l’élu de Dungu.  Le député Bonane a aussi évoqué les priorités sur lesquelles le nouveau gouverneur devra axer son action. «Dans votre programme d’actions, je vous invite à inscrire parmi les priorités l’instauration de la sécurité par l’éradication des phénomènes Mbororo, Houda et Janjawits; la construction et la réhabilitation des routes et des ponts pour permettre les échanges commerciales et booster l’économie de la province ainsi que le développement de l’agriculture», a-t-il martelé.

Les autres intervenants qui se sont succédés au podium dont le sénateur Indambito et les députés nationaux Crispin Ata Mata et Geneviève Inagosi, tous deux anciens ministres, ont appuyé les propos de Xavier Bonane appelant le gouverneur à travailler avec toutes les couches de sa province sans discrimination aucune pour transformer les nombreuses potentialités que regorge le Haut-Uélé en développement.

Ce discours a touché le cœur de Christophe Baseane Nangaa qui a dit tendre la main à tout le monde. «Pour éviter d’être taxé d’entretenir la division et/ou la discrimination, je formerai un cabinet dont le nombre des ministres sera égal aux six territoires qui composent le Haut-Uélé», a-t-il promis, reconnaissant que la question de la gestion des étrangers sur le sol de sa province est une priorité sécuritaire. La cérémonie s’est clôturée par un partage du repas dans une ambiance festive.

Octave MUKENDI

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom