Amos Mbayo, le président du Comité olympique, nommé ministre des Sports

0

Marcel Amos Mbayo Kitenge, jusque-là président du Comité olympique congolais -COC-, est devenu ministre des Sports depuis lundi 26 août 2019. Le Président de la République Félix Tshisekedi et le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba ont joué la carte de l’expérience et de la compétence. On explique pourquoi.

Parce qu’il porte le projet de développement du sport RD-congolais dans sa diversité

De par son parcours comme athlète dans plusieurs disciplines, notamment le handball et le judo, puis comme encadreur sportif, Amos Mbayo, laissent entendre ses proches et des journalistes sportifs « est indéniablement » parmi les cadres dont le profil est indiqué pour exercer en qualité de ministre des Sports. « Il s’est toujours promené avec un projet de décollage du sport national dans toutes les disciplines », assure un de ses fidèles, estimant que le moment est venu pour sa mise en route.

Pour son expérience dans le mouvement sportif

Mbayo est président du Comité olympique congolais depuis plusieurs années et est reconnu par ses pairs dirigeants sportifs, au pays comme à l’étranger. Les responsables de l’exécutif l’ont donc choisi pour ses compétences en vue d’animer le sensible ministère des Sports, un secteur dont il maîtrise les rouages.
Quelques semaines avant les tractations en vue de la formation du gouvernement, le mouvement sportif avait plaidé pour la nomination d’un fils-maison à la tête du ministère des Sports. La requête désormais entendue, on croit savoir que tous les dirigeants sont prêts à travailler la main dans la main, dans la franchise, pour des projets et des résultats qui répondent à l’intérêt général.

Amos Mbayo est l’un des jeunes du gouvernement et novice en politique, collant parfaitement au désir de renouvellement du personnel politique exprimé par le nouveau Président de la République, Félix Tshisekedi. En plus de son appartenance au monde du sport, il a exercé pendant une dizaine d’années comme conseiller financier de plusieurs ministres des Sports après avoir presté comme gestionnaire du Stade des Martyrs.

Natine K.

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom