Les RD-Congolais demanderont des visas Schengen à Brazzaville

0
9

Les brouilles diplomatiques entre la Belgique et la RD-Congo au sujet de l’aide au développement que les Belges ont décidé de ne plus remettre directement aux autorités de Kinshasa mais plutôt aux organisations non gouvernementales ont pris une tournure inquiétante. Le gouvernement RD-congolais a décidé, pour sa part, de la fermeture de la Maison Schengen tenue par les Belges et qui centralisait toutes les démarches administratives de demande des visas pour l’espace de l’Union européenne. Mercredi 31 janvier, soucieux de faire respecter la décision des autorités RD-congolaises, la Direction générale de migration-DGM- a convié les ambassadeurs des pays de l’Union européenne accrédités à Kinshasa au respect de cette mesure. Selon le site «www.scooprdc.net», séance tenante, les chancelleries ont réagi en ces termes: «Si vous fermez la maison Schengen à Kinshasa, c’est à la maison Schengen de Brazzaville que vous allez pouvoir faire vos démarches administratives pour l’obtention du visa car les ambassadeurs n’ont pas le pouvoir de déroger à un accord entre les États. En sus, la RD-Congo n’est pas membre de l’Union européenne pour faire des propositions modifiant un accord signé entre les États membres».

La décision des autorités RD-congolaises de fermer la maison Schengen à Kinshasa s’accompagne vraisemblablement de complications pour les RD-Congolais demandeurs des visas d’entrée dans des pays de l’espace Schengen. Invités, mercredi 31 janvier par la DGM pour leur demander de respecter la mesure du gouvernement, les ambassadeurs des pays de l’Union européenne en poste à Kinshasa ont, contre toute attente, exprimé farouchement leur refus de continuer à donner des visas aux demandeurs RD-congolais pour l’Europe. «Il n’y aura pas d’activités en dehors de la maison Schengen. Ce ne sont pas des ambassadeurs qui peuvent rompre un accord entre les États membres. Par ailleurs, il ne revient pas à un Directeur de cabinet de donner des instructions à des représentants des États. Question de bon sens», ont-ils indiqué, rapporte le site «www.scooprdc.net». Et de poursuivre: «si vous fermez la maison Schengen à Kinshasa, c’est à la maison Schengen de Brazzaville que vous allez pouvoir faire vos démarches administratives pour l’obtention du visa car les ambassadeurs n’ont pas le pouvoir de déroger à un accord entre les États. En sus, la RD-Congo n’est pas membre de l’union européenne pour faire des propositions modifiant un accord signé entre les États membres». En clair, face à cette situation, les RD-Congolais seront contraints de traverser à Brazzaville pour toutes les formalités de demande de visa auprès de la Maison Schengen de l’autre rive.   Dimanche 28 janvier dernier, au cours de son point de presse, le G7 a exprimé sa vive indignation face à la réaction jugée «épidermique et irresponsable» des autorités RD-congolaises et leur a demandé de renoncer à leur mesure. Le G7 a prévenu que la fermeture de la Maison Schengen ne concerne pas que la Belgique mais aussi les autres membres de l’Union européenne.

OK

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom