Ramazani Shadary active la machine PPRD

0
18

Le gotha politique RD-congolais bouge. Personne ne reste figé. Les alliances sont en cours entre différents protagonistes de la scène politique. «Il faut inverser les tendances et ne pas avoir peur des alliances éphémères», a annoncé Emmanuel Ramazani confiant en l’avenir politique du PPRD, lors de sa première réunion avec son cabinet. L’homme de la situation difficile entend mobiliser les ressources humaines, matérielles et financières pour donner la victoire au parti présidentiel et conserver le pouvoir. Pendant que les nouveaux secrétaires permanents adjoints ont pris fonctions, Shadary vient de signer une décision nommant les 61 membres du Secrétariat permanent du parti.

Aussitôt que le Secrétaire permanent du  PPRD, Emmanuel Ramazani Shadary, a constitué son cabinet appelé à l’accompagner à la bataille électorale pour les futurs scrutins à tous les niveaux, une série de remise et reprise entre les secrétaires permanents adjoints s’en est suivie ce jeudi 15 mars. Ferdinand Kambere remplace Tunda y’a Kasende, ex-secrétaire général adjoint. Pour sa part, Micheline Kulumba, SGA sortante, a cédé la place à la SPA entrante, Jacqueline Penge.

Un jour avant, soit mercredi 14 mars au siège national du PPRD, sur l’avenue Pumbu, dans la commune de la Gombe, Emmanuel Ramazani Shadary a tenu la première réunion de son gouvernement. A cette occasion, le SP Ramazani entouré de ses 4 adjoints présents à Kinshasa, notamment Willy Bakonga, Willy Ngopos, Jacqueline Penge et Ferdinand Kambere, a donné aux nominés les grandes orientations du travail à réaliser en vue d’atteindre les objectifs leur assignés par l’initiateur du parti présidentiel, Joseph Kabila Kabange. Il s’agit ici de se préparer sérieusement aux élections, les gagner à tous les niveaux ainsi que de renforcer la visibilité du parti en réorganisant les fédérations et toute la base. Dans cette logique, Shadary, surnommé homme de coup sur coup, a exhorté les membres de son équipe, nommés mardi 13 mars sur décision de l’initiateur après validation des propositions de la base, à être des hommes de terrain pour réarmer moralement les militants afin de bannir la peur sur toute l’étendue du pays, de militer sans relâche pour défendre les rideaux du parti et la vision de son initiateur.

Les membres de l’exécutif national du PPRD ont été chargés endéans 72 heures de faire le rapport général sur l’état des lieux des fédérations et des propositions pour envisager des solutions idoines. Les participants à la première réunion du gouvernement du parti présidentiel ont appelé toute la base militante à croire à la victoire du PPRD et de ne pas se laisser distraire par les bruits des sirènes. «Il faut inverser les tendances et ne pas avoir peur des alliances éphémères», a exhorté Emmanuel Ramazani confiant en l’avenir politique de son parti.

Le PPRD s’est structuré en prenant en compte les tractations politiques en vue des scrutins futurs. Avec la nouvelle Loi électorale, les partis politiques sont contraints de former de méga-plateformes politiques pour pouvoir gagner aux prochaines élections et ce, en tenant compte de la géopolitique et zones linguistiques basées sur la diversité. C’est dans cette perspective que Shadary vient de nommer 61 membres de son secrétariat affichant désormais complet pour préparer le parti aux futures élections.

Octave MUKENDI

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom