L’Eglise interpelle les autorités RD-congolaises

0
15

L’Eglise chrétienne de la RD-Congo est en train de prendre ses responsabilités face aux souffrances que subissent les RD-Congolais à cause du comportement jugé égoïste de l’homme politique. Désormais, les prédications sont orientées vers la responsabilité sociale de l’Eglise et de chaque chrétien. Que les RD-Congolais n’attendent pas de la manne qui tomberait du ciel comme au temps de l’exode des Hébreux dans le désert, mais ils doivent travailler et transformer ce pays que Dieu leur a donné au lieu de se lamenter et chercher à fuir vers l’étranger. L’Eglise est convaincue que, si les autorités manifestent la volonté politique de développer ce pays, d’assoir la justice et de respecter les droits de chacun, sans être elles-mêmes au dessus de la loi, la RD-Congo va décoller.

Les hommes de Dieu, notamment les pasteurs catholiques et protestants sont décidés à prêcher l’Evangile dans globalité pour le salut de tout homme et de tout l’homme. Ils reconnaissent qu’évangéliser, c’est annoncer la bonne nouvelle, non seulement en la proclament, mais en la vivant soi-même et en donnant aux autres la possibilité de la vivre.

Cette vie qui se fonde sur les valeurs spirituelles et morales ainsi que sur le bien-être physique et matériel est sacrée et personne n’a le droit d’y mettre fin. A voir comment les choses se passent en RD-Congo, notamment le contraste entre les grandes richesses que regorgent le pays et la pauvreté criante dans laquelle le peuple est plongé, l’Eglise rompt le silence et interpelle les décideurs.

Le tour d’horizon fait dans quelques paroisses catholiques et protestantes ainsi dans les chapelles des églises dites du réveil dans la ville de Kinshasa montre que les hommes de Dieu sont en train d’encourager le peuple RD-congolais à travailler dur et surtout à avoir un mot sur la gestion politique du pays.

Dans les différentes prêches, ces hommes Dieu mettent en exergue le combat mené par les Hébreux pour posséder la terre promise. «Dieu leur avait demandé de travailler, de construire des maisons, de labourer des champs et surtout de ne pas oublier Dieu», se rappelle un pasteur d’une église locale à Lemba Salongo.

Selon lui, le travail implique une organisation sociale. «Notre société est organisée et hiérarchisée. Nous avons une organisation spirituelle et une organisation sociale. L’organisation spirituelle est assurée par les serviteurs de Dieu qui doivent travailler, mieux prêcher les hommes pour les amener au salut tandis que l’organisation sociale jette les bases d’une société à même de vivre, se développer et permettre à ses membres à communier et à échanger entre eux».

«La prière ne doit pas nous empêcher de travailler, sinon comment allons-nous nous prendre en charge», se demande un évangélique rencontré à Matete. «La prière et la gestion d’un pays marchent de pair. Les rois ont été établis par Dieu pour gérer, les serviteurs de Dieu ont également été établis pour servir Dieu. Nous estimons que les chrétiens, étant membres de la société, doivent s’intéresser à la politique de leur société», raconte ce jeune pasteur.

Interrogé sur la manière dont la RD-Congo est gérée, l’Evangéliste Crispin Kasanda, de l’Assemblée de Dieu à Kinshasa note que le pays de Lumumba est mal géré. «Nous avons des dirigeants qui ne pensent qu’à eux-mêmes et qui laissent l’ensemble de la population mourir dans la pauvreté», regrette-t-il.

Et d’ajouter que Dieu a donné la gestion de la terre aux hommes: «Et l’Eternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. Genèse 2 :16»

Puis : «Bâtissez des maisons, et habitez-les; plantez des jardins, et mangez-en les fruits. Prenez des femmes, et engendrez des fils et des filles; prenez des femmes pour vos fils, et donnez des maris à vos filles, afin qu’elles enfantent des fils et des filles; multipliez là où vous êtes et ne diminuez pas. Jérémie 29 : 5-6».

Pour le pasteur Nkutu de Masina, c’est Dieu qui est l’auteur de l’organisation sociétale. «Je m’étonne que les dirigeants RD-congolais puissent se comporter en prédateurs de la RD-Congo au lieu de le garder. Il nous plongent dans la misère alors que le pays est riche», souligne-t-il.

Selon lui, le pays est ce qu’il est aujourd’hui à cause du comportement de la classe politique et surtout des dirigeants.

«Si nos dirigeants étaient animés de bon cœur et avaient de la volonté politique, notre pays ne serait pas là où il est aujourd’hui», estime-t-il tout en ajoutant que «la justice élève une nation mais la nôtre est politisée».

Pour les chrétiens, si les autorités RD-congolaises manifestent la volonté politique de développer ce pays, d’assoir la justice et de respecter les droits de chacun, sans être elles-mêmes au dessus de la loi, la RD-Congo va décoller. D’où l’appel aux laïcs de s’impliquer dans la politique active pour faire bouger les lignes.

Octave MUKENDI

 

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom