L’aspirante Dechade Kapangala sera inhumée ce vendredi

0
26

Tombée le 21 janvier 2018 dans le parvis de la paroisse Saint François de Sales alors qu’elle participait à la marche pacifique des laïcs catholiques, l’aspirante Thérèse-Dechade Kapangala Mwanza sera conduite dans sa dernière demeure ce vendredi 9 février 2018 à la Nécropole Entre ciel et terre à Nsele.

Avant d’être portée en terre, Dechade aura droit à des hommages émouvants de la part des paroissiens de Saint François de Sales qui la considèrent comme martyre de la démocratie.

Pour ce faire, des stratégies ont été peaufinées dans différents Etats-majors de cette paroisse de la commune de Kintambo. Mercredi 7 février, la veille de la levée du corps, le curé de la paroisse, l’abbé Aimé Lusambo, a réuni différents groupes des jeunes afin de mettre en place certaines mesures de sécurité pour que Thérèse soit dignement pleurée.

A la levée du corps, les larmes ont coulé des yeux des frères et sœurs de Dechade qui peinent à admettre cette dure, pénible et triste réalité. La famille a pleuré. La paroisse et toute la commune de Kintambo aussi. Les Bilenge ya mwinda -Jeunes de lumière-, communauté à laquelle appartenait Thérèse, ont entonné des cantiques les plus émouvants pour dire aurevoir à leurbien-aiméesœur.

Dans la soirée du jeudi 8 février, une messe de suffrage a été dite par l’abbé Aimé Lusambo. Dans son homélie, l’officiant est revenu sur les circonstances tragiques ayant conduit Dechade à tirer sa révérence non sans insister sur son nouveau statut de martyre. Une autre messe sera dite quelques heures avant l’inhumation de Dechade à Saint François de Sales. Plusieurs personnalités, selon des sources à la paroisse, assisteront à cette messe.

A quelques milliers de mètres de Saint François de Sales, le Cardinal Laurent Monsengwo va aussi dire une messe à la Cathédrale Notre Dame du Congo en mémoire des victimes de la marche du 21 janvier, parmi lesquelles Thérèse-DechadeKapangala Mwanza. Cette célébration eucharistique sera la première sortie en public du Cardinal Monsengwo depuis la nomination, par le Pape François, de Mgr Fridolin Ambongo comme évêque coadjuteur de l’Archidiocèse de Kinshasa. Pour une certaine opinion, cette nomination a sonné le glas pour le Cardinal Monsengwo dont les prises de position et les sorties médiatiques n’enchantent pas le Pouvoir. L’homélie de ce dignitaire de l’Eglise catholique sera, sans nul doute, passé au crible afin de déceler, si elle ne sera pas claire comme l’eau de la roche, la réaction de l’ancien président duHaut conseil de la république-Parlement de transition -HCR-PT.

Aspirante et membre de la Communauté Bilenge ya mwinda,Thérèse-Dechade Kapangala a été abattue dimanche 21 janvier 2018 lors de la marche pacifique des Chrétiens, initiée par le Comité laïc de coordination -CLC. Une grande rencontre des jeunes du doyenné Saint François de Sales a été organisé, samedi 27 janvier, en vue de prier pour le repos de l’âme de Dechade. A la fin de la prière et des témoignages, des bougies ont été déposées à l’endroit où Dechadeétait tombée gisant dans le sang.

Des centaines des jeunes des neuf paroisses composant le doyenné Saint François de Sales ont participé à cette rencontre, organisée sous la bénédiction des curés de cette circonscription ecclésiastique, afin de rendre des hommages dignes et mérités à cette aspirante qui devrait porter son foulard au mois de juillet prochain.

«Le Seigneur a donné et la méchanceté humaine a décidé d’en interrompre l’existence. Thérèse, je ne sais plus en quelle langue te pleurer. Que dire! Que faire! Quoi penser! Ta disparition brutale nous laisse sans réponse. Que la justice divine fasse son travail, car le sang de l’innocent ne coule jamais en vain. Que ton âme se réjouisse, car elle a trouvé grâce auprès du Seigneur», avait dit un paroissien la veille de cette rencontre.

L’on s’attend à ce que Dechade-Thérèse Kapangala soit placée dans la lignée de la sœur Anuarite et de Bakandja, tués parce qu’ils ont refusé de renoncer à leur foi chrétienne.

Laurent OMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom