Henri Yav remet un chèque d’USD 22.650.000 millions à la CENI

0

Quelques heures après la réunion interinstitutionnelle dirigée samedi 24 mars dernier au Palais de la nation par le Chef de l’État Joseph Kabila, le gouvernement vient de confirmer la souveraineté de la RD-Congo de financer elle-même les élections. Mercredi 28 mars à Kinshasa, le ministre des finances Henri Yav Mulang, a remis un chèque d’USD 22,650.000 millions au président de la Commission électorale nationale indépendante-CENI-, Corneille Nangaa, en guise de prise en charge financière du processus électoral. Cela arrive au moment où  les caisses de l’Etat commencent à se refaire une santé avec un milliard de dollars de réserves. Une conséquence logique de la mise en application des 28 mesures prises dernièrement  par le Chef de l’Etat pour redresser l’économie nationale. De l’avis d’Henri Yav Mulang, cette enveloppe entre dans le cadre du plan de décaissement des fonds, adopté de commun accord par le gouvernement et la CENI qui dit avoir besoin d’USD 427 millions pour les élections présidentielle, législatives et provinciales prévues le 23 décembre prochain. Selon des sources proches des finances nationales, un autre décaissement de fonds en complément de cette tranche va intervenir dans les prochains jours.

 

Le Gouvernement RD-congolais a débloqué, mercredi 28 mars, une enveloppe d’USD 22.650.000, en guise de financement des élections officiellement prévues pour le 23 décembre prochain. C’est le ministre des finances, Henri Yav Mulang, qui a personnellement remis ce chèque au président de la CENI, Corneille Nangaa accompagné de son vice-président Norbert Basengezi Kintintima, à la faveur d’une séance de travail, mercredi 28 mars au ministère des Finances, axée sur le «plan de décaissement» convenu de commun accord entre le gouvernement et la Commission électorale nationale indépendante.

«Je viens au nom du Gouvernement de recevoir le Président de la Centrale électorale pour faire le point sur la situation du décaissement des ressources afin de poursuivre le financement du processus électoral. Aujourd’hui, nous avons passé en revue cet état de financement», a fait savoir le ministre Yav Mulang. Et de poursuivre: «Son Excellence M. le Président de la République a instruit le Gouvernement de poursuivre le financement des élections sur fonds propres. C’est ce que nous avons fait aujourd’hui. Le Point ayant été fait, le financement se poursuit. Aujourd’hui, nous venons de mettre à la disposition de la CENI un montant de 22 millions 650 mille dollars afin qu’elle puisse prendre en charge les différentes opérations prévues dans ce plan de décaissement». Ce n’est pas fini. Toujours dans ce même registre des engagements du Gouvernement en rapport avec les élections, l’argentier national a aussi annoncé la matérialisation imminente de l’option levée par l’Exécutif national de déclencher le paiement anticipatif des fournisseurs des kits électoraux. En l’occurrence, les machines à voter.

Côté CENI, Corneille Nangaa s’est réjoui de ce soutien du gouvernement, soulignant «les acquisitions anticipées de ces matériels vont nous permettre de faire des économies, en réduisant plus ou moins les coûts excessifs liés aux affrètements d’avions, si bien que les matériels vont être déployés le plus possible par bateau et par route. Nous remercions le Gouvernement quant à ce». Souriant, dans les couloirs du ministère des Finances, Corneille Nangaa Yobeluo a rassuré à la presse que le calendrier électoral publié début novembre dernier sera respecté. «Ce qu’il faut préciser, c’est d’abord que le 5 novembre nous avons publié le calendrier. Et, toutes les activités prévues à cet effet sont exécutées conformément à ce qui a été planifié. La loi électorale a été adoptée et promulguée par le Chef de l’Etat. Nous avons clôturé l’opération d’enrôlement et d’identification des électeurs au Kasaï le 31 janvier dernier comme prévu. Le 7 février, nous avons lancé le processus de duplication des électeurs et pensons que le 6 avril prochain, nous allons publier les statistiques par entité», a-t-il rappelé.

Nangaa met le cap sur le 23 décembre prochain

Le président de la CENI s’est dit satisfait de l’avancement du processus électoral. «Il y a deux jours, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et de la Sécurité, Henri Mova Sakanyi, a publié la liste de partis et regroupements politiques légalement reconnus en RD Congo. Il va sans dire que le calendrier électoral présentement en pleine exécution, sera respecté. Le cap est désormais mis sur le 23 décembre prochain, date prévue pour la tenue effective du scrutin. Il était normal que nous ayons une séance de travail technique avec le ministre des Finances pour évaluer le rythme de décaissement par rapport au plan que nous avons adopté ensemble depuis le mois de décembre dernier», a noté Corneille Nangaa.

Lors de la réunion interinstitutionnelle, le Président de la République a signifié  que les élections étant une affaire de souveraineté nationale, il revenait à l’Etat de les financer totalement. Message bien capté par le moins bavard des ministres, Henri Yav Mulang qui n’a pas tardé, quelques jours seulement après, à remettre un chèque d’USD 22,6 millions au président de la CENI. Cela arrive dans un contexte où les caisses de l’Etat commencent à prendre de volume, grâce à l’application des 28 mesures imposées par le Président Joseph Kabila.

Selon des sources proches des finances nationales, un autre décaissement de fonds en complément de cette tranche va intervenir dans les prochains jours. Pour rappel, ce plan de décaissement du budget électoral d’une moyenne d’USD 30 à 40 millions par mois a été arrêté depuis décembre 2017.

Olitho KAHUNGU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom