Une enquête de Luzolo vise Constant Omari

0
33

Le président de la Fédération congolaise de football association -FECOFA-, Constant Omari Selemani, le secrétaire général aux Sports, Barthélémy Okito, le comptable public affecté au ministère des Sports et le sous-gestionnaire de crédit affecté au ministère des Sports ont été convoqués par le Spécial anti-corruption pour éclairer la lanterne au sujet de la gestion des fonds alloués au fonctionnement de l’équipe nationale de football, les Léopards. Ces convocations, selon des sources dignes de foi, ont été minutées dans le cadre d’enquête sur le dossier Léopards.

 

La défaite essuyée par les Léopards, mardi 27 mars dernier, face aux Taïfas Stars de la Tanzanie en amical, a été visiblement indigeste pour toute la RD-Congo. Une humiliation intolérable pour d’aucuns. La Fédération congolaise de football association -FECOFA- a accusé le ministre des Sports d’être à l’origine de cette défaite pour n’avoir pas débloqué le montant requis pour préparer cette rencontre amicale. Le ministre Papy Niango a réagi énergiquement pour avoir jugé exagéré les sommes sollicitées, plus d’un million de dollars pour deux matchs amicaux. Quatre internationaux ont dû quitter le camp d’internement pour protester contre l’inorganisation. Firmin Mubele a fait savoir qu’il met momentanément un terme à la sélection internationale, indiquant que d’autres collègues ont pris la même décision.

Dans l’opinion, les voix se lèvent, fustigeant l’attitude des autorités sportives. Depuis,  son côté, le Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, Luzolo Bambi Lessa, tient à éclairer la lanterne de la Communauté nationale au sujet de la tempête secouant la sélection nationale de football.

Pour ce faire, il a simultanément convoqué le président de la FECOFA, Constant Omari Selemani, le secrétaire général aux Sports, Barthélémy Okito, ainsi que le comptable public et le sous-gestionnaire de crédit affectés au ministère des Sports. Toutes ces personnalités sont attendues lundi 2 avril 2018 à 15h00’ au cabinet du Spécial. Si les convocations transmises à ces quatre personnalités précisent que le motif leur sera communiqué sur place, des sources ont rapporté à AfricaNews que Luzolo veut tout comprendre sur la confection des états des sommes et les différentes affectations des fonds reçus du Trésor public, dans le cadre de diverses campagnes de l’équipe nationale.

Sans nul doute, Luzolo a initié une enquête au sujet de la gestion de l’argent du contribuable destiné à l’équipe nationale de football, souvent présentée comme le seul motif d’unité et de cohésion nationales.

Les férus du foot se rappellent des primes présidentielles des Léopards détournées par des vautours non autrement identifiés lors de la CAN 2015 en Guinée Equatoriale. Après avoir battu à plate couture les Diables rouges de Congo Brazzaville en quart de finale de la CAN 2015, les Léopards ont bénéficié d’une visite de réconfort et de courtoisie de la part du Président de la République, Joseph Kabila, qui, en bon père de famille, a motivé ses enfants par une somme importante dont la gestion a créé une atmosphère morose au sein de la délégation RD-congolaise. Conséquence: démotivation et défaite en demi-finale face à la Côte d’Ivoire. Une année plus tard, les mêmes Léopards ont héroïquement remporté le Trophée du Championnat d’Afrique des nations -CHAN- au Rwanda, assorti d’une cagnotte évaluée à USD 750.000 dont la traçabilité a posé problème. Pour avoir atteint les quarts de finale de la CAN 2017 au Gabon, les Léopards ont également eu droit à environ 1 million de dollars jamais justifié, apprend-on.

Laurent OMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom