La doyenne de la Faculté de Droit de l’Unikin répond au vice-doyen et lave Minaku

0
18

La doyenne de la Faculté de Droit de l’Université de Kinshasa, la professeure ordinaire Marie-Thérèse Kenge Komba, a répondu à la réflexion du vice-doyen, le professeur Tasoki, relative aux conditions d’octroi des diplômes de doctorat à la Faculté de Droit de l’Unikin, dans laquelle il fait part des rumeurs faisant état d’une éventuelle rédaction de la thèse du chef de travaux Aubin Minaku par son encadreur et directeur, le professeur Mampuya.
La doyenne a tordu le cou à ces rumeurs tendant à salir le professeur Mampuya et à discréditer la thèse et la personne de Minaku, lavé par la même occasion.
Dans sa réponse au professeur Tasoki, la doyenne a fait savoir que le récipiendaire Minaku a été admis en thèse au mois de mars et l’a rédigée « au courant des années académiques 2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017 pour la défendre au courant de l’année académique 2017-2018 ».
La doyenne a donc fait remarqué que la thèse a bel et bien répondu aux prescrits de l’arrêté du ministre de l’ESU portant normes d’opérationnalisation des enseignements du 3ème cycle dans les établissements d’enseignement supérieur et universitaire en République démocratique du Congo et témoigné: « Le jury proposé par son Département, qui a la gestion du troisième cycle, a été approuvé par le Bureau facultaire et le Conseil facultaire avant d’être nommé par l’autorité compétente ».
Afin que nul n’en ignore, la doyenne a joint à sa lettre son communiqué daté du 16 octobre 2017, dans lequel il a porté à la connaissance de l’opinion l’illustre parcours de Minaku, licencié en droit de l’Unikin avec la mention distinction, nommé assistant à la même faculté par décision rectorale n°103/Unikin/93 du 8 septembre 1993 sous matricule 7.899.831.L et chef de travaux à la même faculté, admis en DES au cours de l’année 2003-2005 et diplômé en DES avec la mention grande distinction. Minaku, a en précisé la doyenne, a été inscrit en thèse de doctorat depuis l’année académique selon le PV du Conseil de Faculté du 25 avril 2015.

Tino MABADA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom