1 dissident, 1 déserteur et 1 réhabilité: 3 généraux font parler d’eux

0
24

Le week-end dernier, plusieurs médias internationaux ont fait part des dossiers liés à trois galonnés des Forces armées de la République Démocratique du Congo -FARDC. La «VOA» a annoncé l’arrestation, le 10 janvier au Gabon, du général Faustin Munene, ex-chef d’état-major de l’armée RD-congolaise soupçonné par le pouvoir de Kinshasa d’avoir commandité en 2011 une attaque contre la résidence du Président Joseph Kabila et un camp militaire à Kinshasa.  L’information a été confirmée à l’AFP par un haut responsable du secteur judiciaire du Haut-Ogooué, la province de l’est du Gabon où Munene a été arrêté avant d’être mis à la disposition des services de renseignement gabonais, Direction générale de la documentation et de l’immigration -DGDI-, à Libreville.

«Jeune Afrique» et «AFP» ont fait part du retour aux affaires du général John Numbi, qui a repris discrètement du service au sein des FARDC. Un retour dicté par l’importance de l’ex-chef de la Police dans la galaxie Kabila, surtout pendant cette période tumultueuse.

L’annonce a coïncidé avec la diffusion via Youtube d’une vidéo attribuée au général déserteur John Tshibangu, relayée jeudi 18 janvier par VOA qui évoque une guerre en gestation en RD-Congo avec l’Armée Force Nouvelle de Tshibangu. Depuis son maquis dont la localisation est encore gardée secrète et dans un message en tshiluba, le lieutenant général s’est fait parler de lui en adressant un ultimatum de 45 jours à Joseph Kabila de quitter le pouvoir. Ci-dessous, les articles de ces confrères.

Tino MABADA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom