Une délégation d’experts sud-coréens séjourne à Kinshasa dans le cadre de la coopération bilatérale Corée du Sud-RD-Congo

0

Sur demande du gouvernement RD-congolais, le gouvernement coréen, par le canal du Fonds fiduciaire de l’agence de coopération économique entre la Corée du Sud et l’Afrique -KOAFEC- et sous la facilitation de la Banque africaine de développement -BAD- avait marqué son accord d’appuyer la RD-Congo à travers le Programme dénommé «Renforcement des capacités en politique de développement stratégique et en gestion des Finances publiques» et ce, à travers l’Institut coréen Korea Institute for development Strategy -KDS- qui dispose d’une expérience en matière de formulation de politique dans les sujets pertinents. A ce sujet, un séminaire de renforcement de capacité en politique de développement stratégique et en gestion des finances publiques en faveur de 100 fonctionnaires issus des ministères de Finances, du Budget, et celui du Plan a été organisé à Romeo Golf. L’objectif poursuivi, c’est d’outiller les experts de ces différents ministères sur la gestion des finances publiques, surtout renforcer le lien entre la planification stratégique de la politique de développement, la programmation, la budgétisation et l’exécution du Budget de l’Etat, et ce en inscrivant l’ensemble des actions dans un cadre pragmatique cohérent à moyen terme, à travers les trois ministères dans l’opérationnalisation du Plan national stratégique de développement. Les formateurs recrutés parmi d’éminents professeurs d’université de Corée du sud ont partagé l’expérience de leur pays en matière de gestion des finances et des politiques à mettre en œuvre pour le développement de la RD-Congo. Ce séminaire a été précédé par des dialogues de haut niveau organisé par la délégation sud-coréenne conduite par le vice-président de l’institut des finances publiques de Corée avec les ministres des Finances, Henri Yav Mulang, son collègue du Budget, Pierre Kangudia et celui du Plan, Zekpele Mo-Ndombe. Pour rappel, 15 experts RD-congolais des ministères ciblés avaient effectué le déplacement de Seoul pour une session de formation au cours de laquelle des plans d’action opérationnelle ont été élaborés.Tino MABADA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom