Le draft du Plan national du numérique remis à Fatshi

0

Le lundi 12 août, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a reçu, des mains de son conseiller spécial en charge du Numérique,  Dominique Migisha, le draft 0 du Plan national du numérique. Selon le service de la presse présidentielle, ce document sera discuté pour validation lors de l’Atelier prévu au Pullman Grand Hôtel Kinshasa du 03 au 05 septembre prochain. La réception de ce draft 0 au Chef de l’Etat constitue la première étape de la mise en œuvre de l’atelier de validation. Selon notre source, l’atelier connaîtra la participation de près de 250 délégués issus de milieux divers. Notamment du secteur du numérique, des entreprises publiques et privées, des milieux universitaires et de la recherche. Les grandes sociétés internationales qualifiées de géants du monde du numérique à l’instar de Facebook, mais aussi des partenaires techniques et financiers seront au rendez-vous. On signale que les RD-Congolais de toutes les couches seront également associés à cette démarche en vue leur permettre de s’en approprier et d’en assurer une plus large vulgarisation. Aucune province n’a été laissée en marge. «Dans cette approche participative, plusieurs experts se sont déployés depuis le week-end dernier dans les différentes provinces de la RD-Congo pour impliquer les autorités locales ainsi que les populations de l’intérieur du pays dans ce vaste projet», indique ce service. Et de souligner que le draft 0 présenté lundi dernier au  Président de la République est le fruit d’un travail de titan abattu près de trois mois durant par une cinquantaine de consultants et d’experts, sous l’impulsion personnelle du Chef de l’Etat, dans sa vision de doter le pays d’un plan et d’une feuille de route pour son émergence économique. Il est établi que le Plan national du numérique affiche plusieurs objectifs. Il s’agit de moderniser l’administration et mutualiser les ressources et les infrastructures pour permettre de réaliser des gains significatifs en termes d’efficacité et d’efficience à travers une plateforme numérique; permettre aux citoyens et aux entreprises d’interagir en ligne avec l’Administration publique et les partenaires; offrir aux usagers des services de meilleure qualité en leur permettant de réduire les coûts et les délais et en leur garantissant un maximum de transparence; faire du numérique un vecteur du développement économique et humain, une source de productivité et de valeur ajoutée pour les autres secteurs économiques et pour l’Administration publique; positionner la RD-Congo comme un hub technologique sous-régional; réduire sensiblement la corruption et l’évasion fiscale. «L’ossature du Plan national du numérique repose sur 4 piliers, notamment les infrastructures; la production et l’hébergement du contenu; les usages applicatifs et enfin, la gouvernance et la régulation», dévoile la presse présidentielle. Dans un monde devenu «grand village planétaire» grâce à l’évolution des technologies de l’information et de la communication -TIC-, la RD-Congo tient à s’affirmer pour jouer pleinement son rôle d’un pays qualifié de scandale géologique. On ne peut prétendre se développer aujourd’hui sans être connecté au reste du monde dans une approche participative. Car le monde vit ce jour au rythme du numérique.Octave MUKENDI

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom