Des industriels sollicitent l’accompagnement de Fatshi

0

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a reçu en audience, jeudi 28 novembre 2019 à la Cité de l’Union africaine, une délégation d’industriels producteurs de ciment et des barres de fer en RD-Congo. Ces entrepreneurs sont venus présenter au Chef de l’Etat les difficultés dont ils font face dans l’exercice de leurs activités. Parmi les sociétés présentes, les cimenteries PPC Barnet DRC, CIMKO, CILU mais aussi la fonderie FAMECO. Selon Leny Ilondo, Directeur général de PPC Barnet DRC et président des professionnels cimentiers de la RD-Congo, cette visite s’inscrit dans le cadre de leur souci de faire part au Président de la République et au Premier ministre des difficultés auxquelles ils sont confrontés. Les nombreuses compétitions illégales qu’ils subissent à travers des importations irrégulières sont le principal obstacle dans la bonne marche de leurs secteurs. Profitant de l’occasion, ces industriel ont expliqué au Président de la République et au Chef du gouvernement, également présent à cette audience, le fonctionnement de leurs industries installées localement et dont les capacités installées sont sous utilisées. A en croire Ilondo, leurs industries peuvent, à plein régime, répondre à tous les besoins des demandeurs de ciment et de barres de fer à travers toute la RD-Congo. «Nous disposons d’une technologie qui permet d’accroître les productions pour répondre à tous les besoins, notamment la construction du barrage d’Inga, du port en eau profonde à Banana, de grands ouvrages d’art, des infrastructures de mobilité à travers le pays, de même que la transformation physique et sociale de notre pays», a-t-il expliqué. Au cours de cette même audience, les professionnels cimentiers de la RD-Congo ont sollicité de la part du Chef de l’Etat, un accompagnement fiscal en vue de leur permettre de réduire les prix de leurs produits et contribuer ainsi à la réduction de la pauvreté dans notre pays. Cette demande est motivée, selon les industriels, par leur apport dans la création des richesses locales sur lesquelles l’Etat prélève des impôts pour financer des projets d’investissements en RD-Congo.

Ya KAKESA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom