Bons du Trésor: 350 milliards FC en 2020, le pari de Sele Yalaghuli

0

Pour le premier trimestre, l’argentier national ambitionne d’émettre des Bons du Trésor pour 194 milliards CDF. Ambition affichée à travers le calendrier publié à cet effet le 7 janvier dernier

Nouvelle année. Nouveau pari. Sele Yalaghuli tient le sien: mobiliser CDF 350 milliards d’ici fin 2020 à titre de Bons du Trésor. Le ministre des Finances a clairement exprimé cette ambition au travers d’un communiqué daté du 9 janvier 2020 et relatif aux opérations d’émission des Bons du Trésor. «Le gouvernement prévoit de lever 350 milliards de francs sur le marché intérieur en 2020», a annoncé l’argentier national dans son communiqué, revoyant ainsi à la hausse l’ambition de l’exécutif national. L’explication de cette augmentation est simple: «le ministère des Finances compte élargir le marché et étendre les maturités». Un défi que Sele Yalaghuli est plus que déterminé à relever. Sans tarder, il a pris des dispositions nécessaires, en fixant notamment les objectifs des parcours par trimestre. Pour le premier trimestre, l’argentier national ambitionne d’émettre des Bons du Trésor pour 194 milliards CDF. Ambition affichée à travers le calendrier publié à cet effet le 7 janvier dernier. «J’en appelle donc aux banques, aux sociétés d’assurance et autres placeurs institutionnels d’accompagner le gouvernement dans cette opération de mobilisation des ressources internes. Il s’agit ici de soutenir une réforme qui contribue à l’élargissement de vos instruments de placement pendant que le gouvernement et la Banque centrale du Congo -BCC- travaillent pour la consolidation de la stabilité du Franc congolais et du système financier», a également expliqué le ministre Yalaghuli dans ce même communiqué où il «remercie le secteur bancaire pour sa participation active aux adjudications des Bons du Trésor en 2019». L’argentier national a en outre annoncé que depuis le 7 janvier dernier, les premiers remboursements ont été effectués «sans écueils et avec succès retentissant». Il n’a pas manqué de rappeler à l’attention des partenaires du gouvernement qu’un «engagement ferme et formel est pris pour que l’échéancier de remboursement arrêté soit toujours respecté». En prenant ce pari, largement dans les cordes d’un financier de sa trempe, Sele Yalaghuli s’est déjà jeté à l’eau pour accompagner le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dans sa détermination à accomplir des œuvres de haute portée en 2020, décrétée Année de l’Action.

Laurent OMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom