Victime d’un attentat, Shekomba exige des enquêtes

0

Campagne 3.0 avec les drones, une première en RD-Congo. Elle est l’œuvre du candidat Président Alain Daniel Shekomba Okende qui a choisi la date du samedi 8 décembre 2018 pour lancer officiellement sa campagne électorale. Première action, une caravane partie de Kinshasa à Matadi où des drones survolant les airs du chef-lieu de la province du Kongo Central, ont été perçus. Au jour même du lancement de sa campagne, Shekomba, selon son porte-parole Claude Kazadi Lubatshi, a échappé à un attentat à Matadi. Via un communiqué de presse, Claude Kazadi a fait savoir que Shekomba et son équipe de campagne «ont été attaqués par des personnes non autrement identifiées au niveau du pont Kabila à Matadi ce samedi 8 décembre 2018 dans la soirée».

Le bilan de l’attaque, tel que présenté par le porte-parole de Shekomba, a affiché la perte et la destruction «des téléphones et tablettes configurés pour contrôler les drones à utiliser dans l’application de l’antidote Pesa PV». Il y a eu aussi «quelques blessés graves -qui- acheminés vers la formation médicale la plus proche pour des soins appropriés».

Remonté, Shekomba a estimé que cette attaque est «la conséquence de l’inexistence de l’Etat» et a exigé «impérativement une enquête policière et des poursuites judiciaires sur cet incident à visée politique». En plus de cette exigence, il a rappelé «au gouvernement en place sa mission d’assurer la sécurité et la protection complètes des populations RD-congolaises et de leurs biens, spécialement celles des candidats à la Présidence de la République». Sur son compte Twitter, Alain Daniel Shekomba a laissé entendre que les vidéos de cette attaque sont en téléchargement.

 

Des drones pour contrôler la CENI

Outre la campagne électorale, Alain-Daniel Shekomba a aussi lancé une opération dénommée «Tinda PV», entendez «envois le PV». A la faveur d’un entretien accordé à «Afrique.LaLibre.be», son porte-parole, Claude Kazadi Lubatshi, a fait savoir que cette opération consiste à mettre en place un système de contrôle parallèle des résultats des centres de vote, grâce notamment aux drones acquis par Shekomba.

Pour entrer en possession de ces résultats, il est demandé aux jeunes RD-congolais de tous les coins de la République à envoyer les photos des résultats électoraux qui seront affichés dans chaque centre de vote au terme de vote. «Par géo-localisation, nous saurons d’où vous l’avez envoyé et on ne pourra nous tromper», a rassuré Claude Kazadi, soulignant que l’ensemble du territoire RD-congolais sera couvert par ces drones pour surveiller la Commission électorale nationale indépendante -CENI.

De son avis, l’aspirant Président de la RD-Congo est conscient que la guerre informatique. «Il faut contourner ce qui se prépare. Les intelligences nouvelles peuvent redonner l’espoir au Congo», a-t-il ajouté.

 

Laurent OMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom