Soutien à Fatshi: le Club Bunker adhère au RDT

0

Le Regroupement des démocrates Tshisekedistes -RDT- a enregistré, mercredi 16 octobre 2019, l’adhésion du Club Bunker en présence du ministre Sylvain Mutombo, coordonnateur national du RDT. Malgré son empêchement constitutionnel, le ministre délégué à la Défense nationale a vécu personnellement l’événement. Dans la salle du Centre Bondeko à Limete à son comble, Guillaume Ekandje, président du Club Bunker, a apposé sa signature sur la charte du RDT en présence de plusieurs centaines de membres de ce mouvement associatif. «Aujourd’hui, c’est le couronnement d’un long processus. Plusieurs correspondances et tractations ont précédé cette signature et nous sommes heureux d’arriver à bon port», s’est réjoui un communicateur du RDT tout en louant les mérites du Club Bunker qui, selon lui est un cadre hors pair d’encadrement de la jeunesse et de la promotion des valeurs. Pour sa part, Guillaume Ekandje a justifié l’adhésion du Club Bunker au RDT par le fait de similitudes des objectifs que poursuivent les deux structures. «Comme le RDT, au Club Bunker, nous avons fait de la promotion de la jeunesse et de la protection de l’environnement notre combat. Qui se ressemble s’assemble dit-on», a soutenu le président du Club Bunker devant une assistance enthousiaste. Prenant la parole à son tour, le ministre Sylvain Mutombo a souhaité la bienvenue au RDT aux nouveaux adhérents. Il a tout de suite expliqué le sens de la lutte du RDT, incarnée par une idéologie, «le tshisekedisme». «Durant plus de 50 ans, le pays a été mal géré. Feu Dr Etienne Tshisekedi a lutté depuis 1980 à l’instauration d’un Etat de droit au péril de sa vie. C’est cette mentalité qu’il nous a léguée», a rappelé le ministre Mutombo. Puis: «Comme tout leader, il ne pouvait pas tout accomplir. Il fallait pérenniser sa lutte, ainsi est né le RDT». L’adhésion du Club Bunker au RDT intervient au moment où le regroupement cher à Félix Tshisekedi se réorganise en vue des prochaines échéances. «Nous avons un objectif, celui d’offrir à notre autorité morale, Félix Tshisekedi, une majorité parlementaire sans alliance en 2023», a dit le ministre tout en appelant les membres du Club Bunker à s’investir pleinement dans cette lutte qui commence dès maintenant. C’est donc en justes noces que convolent désormais le RDT et le Club Bunker. «Le Club Bunker se veut désormais un partenaire privilégié du RDT. Ainsi, il attend jouir pleinement de ses droits et s’engage à remplir ses devoirs statutaires», a conclu Guillaume Ekandje. Créé à la veille des élections sur initiative personnelle du Chef de l’Etat, alors candidat à la présidentielle, le RDT a réussi l’exploit de se hisser au troisième rang des formations politiques de CACH et compte plusieurs élus -provinciaux et sénateurs- mais également des ministres provinciaux et un ministre national.

Quid du Club Bunker

Implanté à Kinshasa et au Kasaï, le Club Bunker est un mouvement associatif comptant en son sein plusieurs associations, organisations d’encadrement des jeunes mais également des personnalités politiques dont un rapporteur d’une assemblée provinciale. Depuis plus de deux ans, il encadre les jeunes à Kinshasa, Tshikapa, Dekese et Ilebo.

Dandjes LUYILA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom