Solange Masumbuko porte un regard émotionnel envers la jeunesse RD-congolaise

0
26

C’est dans la salle de réunion située sur l’avenue Kilimali n°28 A à Kintambo Magasin, dans la commune de Ngaliema, que Solange Masumbuko Nyenyezi Amisi, candidate n°176 à la députation nationale à Lukunga, s’est prononcée devant la jeunesse RD-Congolaise mardi 05 décembre dernier. C’était au cours de la cérémonie de remise des brevets aux jeunes formés en entrepreneuriat par l’ASBL Leadership culturel association, que Solange Masumbuko s’est dite préoccupée par la jeunesse.

 

«Je porte un regard émotionnel envers la jeunesse parce que moi-même je suis jeune», a déclaré Solange Masumbuko Nyenyezi Amisi, candidate à la députation nationale à Lukunga, lors de cette activité de remise de brevets aux jeunes formés en entrepreneuriat organisée par l’ASBL leadership culturel association. Au cours de la manifestation, Solange Masumbuko a donné sa vision vis-à-vis de la jeunesse RD-congolaise. «En acceptant cette invitation afin de parler avec la jeunesse, je me sens dans ma maison et aussi parmi mes frères. Je vois que cette jeunesse est entrain d’aller vers un bon parcours et qu’elle a également théorisé sa vision. Comme je le dis toujours, il ne faut jamais s’arrêter à la vision, il faut croire encore plus», a lancé la candidate députée nationale n°176 à la Lukunga. Et de poursuivre: «nous devons croire au talent des jeunes. Au-delà de la recherche de l’emploi et de l’accès à l’emploi, je crois qu’il y a un moyen d’en créer. En tant que leader, cette jeunesse peut être en mesure de créer et essayer de dépasser les limites». A l’en croire, elle entend être la voix de la jeunesse pour l’accès à l’emploi et au financement de leur start-up.

«En ma qualité de candidate, j’ai le devoir de me constituer défenseur de la jeunesse,  pour l’accès à l’emploi et au financement afin de booster leurs start-up. C’est en créant des emplois que la famille pourra sourire à nouveau», s’est-elle exprimée. Et de conclure: «de ce fait nous osons croire est que l’association Action pour le développement et l’autonomisation des communautés africaine -ADR- saisisse la balle au passage pour organiser un concours afin de financer cinq meilleurs projets. C’est ça notre souci majeur pour la jeunesse de la Lukunga. Pour sa part, la jeunesse doit rester optimiste en votant utile». De son côté, Guelord Lushiku, vice-président de l’ASBL leadership culturel association, n’a pas hésité à donner ses impressions sur la formation dispensée par sa structure. «La jeunesse c’est l’avenir de ce pays. Et pour un meilleur avenir, nous devons cultiver et essayer d’apporter notre part de contribution dans cette jeunesse détentrice d’un grand potentiel. Et sur c’est sur base de cela que nous faisons à ce que cette jeunesse soit indépendante. Qu’elle soit en mesure de mettre en place des concepts et des activités pour son auto-prise en charge», a-t-il dit. Et de renchérir: «raison pour laquelle nous avons organisé une formation de deux semaines en conception, élaboration et suivi des projets, qui est sanctionnée par la remise de brevet. C’est d’ailleurs ce qui justifie la présence  de la candidate députée, madame Solange Masumbuko, parce qu’elle poursuit les mêmes objectifs que nous, de par son association. Nous espérons que le message de la jeunesse sera porté à travers elle au niveau de l’Assemblée nationale».

800 jeunes formés en entrepreneuriat

Cette structure œuvrant dans le cadre d’autonomiser la jeunesse RD-congolaise a déjà formée un total de 800 jeunes en entrepreneuriat et compte créer un centre. Cet établissement réunira, a promis Guelord Lushiku, tous les lauréats de la formation afin que ces derniers puissent bénéficier d’un encadrement de marque par rapport à leur projet d’emploi. «Nous sommes aujourd’hui à la 4ème promotion. Et nous avons eu a formé plus de 800 jeunes. De ce fait, nous voulons créer un centre qui réunira tous ces jeunes formés en entrepreneuriat pour qu’ils soient insérés dans une plate-forme où nous essayerons d’étudier certains de leurs projets qu’on pourra ensuite présenté à des partenaires en vue de bénéficier des financements», a-t-il clarifié.

Roddy Grâce BOSAKWA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom