Shadary domine Félix et Kamerhe sur Twitter

0
394

A la faveur de la présidentielle de 2012, les médias français ont pris l’habitude d’associer des enquêtes sur Twitter aux sondages traditionnels pour prélever et prédire les intentions de vote. AfricaNews a tenté l’expérience. Via son compte Twitter, le trihebdomadaire a prié les twittos de dire pour quel candidat ils voteraient à la présidentielle du 23 décembre 2018 au regard des critères suivants: cursus universitaire, expérience, incarnation de la rupture, projet de société, parcours historique. Au total, 2495 twittos ont participé à cette enquête qui a duré quatre jours. 2495! Mieux que Berci. En plus, tous les votants ont un nom et un profil contrairement à ceux interrogés par cet institut de sondage.

Les résultats finaux affichent 45% pour Emmannuel Ramazani Shadary, 30% en faveur de Félix Tshisekedi, 17% au profit de Vital Kamerhe et 8% pour les autres candidats.

Au départ, Félix Tshisekedi avait le vent en poupe et creusé un écart très profond que d’aucuns croiraient insurmontable. Quelques heures après, il avait pris la tête avec 63% contre 24% à Kamerhe et 4% à Shadary. Après deux jours de vote, le candidat UDPS avait perdu 13% alors que son concurrent du FCC n’en avait engrangé que 2%. Les scores affichaient 50% pour Fatshi contre 6% pour Shadary.

Comme dans un sprint olympique, la dernière ligne droite a été décisive au point de changer complètement la donne. Ramazani Shadary a franchi en solitaire la ligne d’arrivée après avoir redressé spectaculairement la barre et distancé, à son tour, ses deux rivaux. A son actif, 62%, puis 56% et 50%… Même s’il a perdu 5% à l’arrivée, le candidat FCC a dominé tous ses concurrents en glanant 45% de votes favorables. Concrètement, 1123 twittos ont voté en faveur de Shadary, déjà donné vainqueur par un autre sondage traditionnel réalisé par l’institut Les Points de Fréderic Panda.

Bien lancé dans cette enquête-sondage AFN, Félix Tshisekedi n’a finalement pas été en mesure de dépasser la crête de 36% d’intentions favorables de vote lui attribuées par le sondage de Berci, faisant de lui le grand vainqueur devant Kamerhe -17%- et Shadary -16%.

30%: tel est le score réalisé par Fatshi qui, cependant, conserve la deuxième position occupée à l’issue du sondage Les Points. Le candidat de l’UDPS a été le préféré des 748 twittos.

Candidat pour le compte de l’Union pour la nation congolaise -UNC-, Vital Kamerhe complète le podium en occupant la troisième position. A son actif, 17% d’opinions favorables, soit 424 votants. Durant les quatre jours de vote, le président de l’UNC n’a pas réussi à devancer Shadary et Félix. Conséquence: il termine la course loin derrière.

Placés dans un même sac, les 18 autres candidats Présidents de la République se partagent 8% d’intentions de vote, soit seulement 200 votants.

Le sondage initié par le leader des journaux paraissant à Kinshasa a été lancé au moment où une vive polémique a défrayé la chronique autour de deux enquêtes sur les intentions de vote réalisées par Les Points et Berci. Ramazani Shadary a été le vainqueur chez Les Points et Félix Tshisekedi chez Berci. Pendant que les camps de ces deux candidats à la Présidentielle du 23 décembre se tiraillaient, AfricaNews a offert à l’opinion publique une nouvelle occasion de se prononcer à quelques semaines du lancement de la campagne électorale.

Laurent OMBA

 

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom