MIP, PPPD… RRC: quel sort pour la mosaïque PPRD?

0

L’idée de créer une mosaïque PPRD en vue de peser pendant longtemps sur la scène politique a été inspirée par une vieille recette du maréchal Mobutu. Parti minoritaire à la Conférence nationale souveraine -CNS-, le camp du léopard s’en est tiré avec une majorité après avoir appelé à l’existence plusieurs partis satellites. Mobutu a pu se refaire une santé politique pendant quelques années encore.
À la veille des élections de 2011, le PPRD a aussi créé ses partis mosaïques, au grand bonheur de la Majorité présidentielle. Voici que les présidents du PPPD, MIP ou RRC ont étés confinés à jouer le rôle de seconds couteaux. Quel sort pour ces formations politiques au moment où le FCC de Kabila s’apprête à codiriger la RD-Congo avec le CACH du tandem Tshisekedi-Kamerhe? Ça fait débat. Auréolés de leurs récentes performances à l’issue des législatives nationales du 30 décembre 2018, les RRC Jean-Marie Elesse, MIP Colette Tshomba ou PPPD Ngoma Binda voudraient désormais être traités suivant le poids politique de leurs partis à l’Assemblée nationale, pensent certains élus de ces partis politiques. Cette ambition on ne peut plus légitime constitue également une requête à laquelle les bonzes du PPRD devraient réserver une suite favorable à la faveur du partage des postes dans les institutions -gouvernements et assemblées- entre le FCC et le CACH, estiment ces élus fraîchement installés.

Natine K.

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom