Lualaba: le Plan quinquennal de développement approuvé, le Gouvernement Muyej investi

0

L’Assemblée provinciale du Lualaba a adopté samedi à la majorité absolue, soit 20 députés sur 20, le Plan quinquennal de développement de la province évalué à plus de 2 milliards de dollars et investi, par la même occasion, le Gouvernement chargé de son exécution.

Auparavant, le gouverneur Richard Muyej a répondu aux préoccupations des élus provinciaux, faisant savoir que la nomination des Commissaires généraux ne viole ni la Constitution ni la Loi sur la libre administration des provinces.

Nouvelles villes et Fibre optique

Muyej a également expliqué l’allocation d’un important budget aux Infrastructures qui couvrent presque tous les domaines. Le projet de construction des villes à Kasaji, Kamoa et Tenke-Fungurume implique la construction des aéroports.
Le patron de l’Exécutif provincial n’a pas manqué de justifier le bien-fondé de porter à 11 le nombre des Directions provinciales en vue de renforcer l’action du gouvernement provincial. La Direction du Développement, la Direction de l’assainissement et la Direction de réforme de l’artisanat minier et suivi des procédures ont été créées au regard de l’importance de ces secteurs respectifs. « Toutes ces directions sont appelées à consentir les sacrifices dictés par la conjoncture », a rassuré le Gouv’.

Le gouvernement provincial s’engage entre autres à urbaniser la province, désenclaver les nouveaux quartiers, appliquer et faire appliquer les dispositions pertinentes du Code du travail à l’égard des étrangers qui emploient la main d’oeuvre locale.

Redevance minière aux ETD

Muyej a indiqué que la redevance minière, à l’origine de la modernisation de la Maison communale de Dilala, sera bientôt élargie à la Mairie de Kolwezi et à la commune sœur de Dilala pour des actions concertées.

Un accent particulier sera mis sur l’operationnalisation des ZEAS, l’implantation de la Fibre optique, la construction des routes ainsi que les projets de production agricole de grande envergure et de développement du tourisme.
Le Plan quinquennal eexaminéet discuté par la représentantion provinciale prévoit aussi l’intensification de la sécurisation des sites miniers protégés, la construction des nouveaux centres de santé en vue de renforcer la couverture sanitaire, l’érection des établissements d’enseignement technique, l’accompagnement du personnel médical, la mécanisation des enseignants

Muyej a surtout promis de mettre en place une Commission mixte Assemblée provinciale-Gouvernement en vue de la relecture commune du Plan quinquennal et son éventuelle correction au regard des secteurs jugés prioritaires.

Natine K.

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom