Les élections législatives à Beni ville, Beni territoire et Butembo confirmées le 31 mars 2019

0
95

Une délégation des députés nationaux et provinciaux des circonscriptions électorales de Beni Ville, Beni Territoire et Butembo a dit devant la presse sa satisfaction à la suite des explications et assurances leur fournies par Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI. Ces candidats députés nationaux et provinciaux, a indiqué la CENI, ont sollicité une réunion d’échanges avec le président de la Centrale électorale afin de faire le point sur l’effectivité de la tenue de ces scrutins reportés dans ces territoires à la suite de la situation de crise humanitaire à Yumbi, d’une part et de l’épidémie à Virus Ebola à Beni Ville, Beni Territoire et Butembo, d’autre part.

Selon la CENI, la délégation a été notamment informée de la descente imminente d’une équipe technique de la CENI dans ces territoires afin de réaliser une mission d’évaluation pour les derniers réglages techniques et opérationnels avant la tenue de ces élections programmées au plus tard le 31 mars 2019. «Cette équipe de haut niveau va également assurer la remise à niveau et si nécessaire reprendre la formation des agents électoraux aux niveaux des antennes de la CENI. Au retour de cette mission qui va se déployer incessamment, un calendrier électoral sera publié, en précisant la période d’accréditation des témoins, observateurs et journalistes, sans oublier celle de la campagne électorale, la date du scrutin ainsi que la période de traitement des contentieux électoraux. Autre annonce importante révélée à la presse par cette délégation des candidats députés nationaux et provinciaux, c’est la prolongation de la campagne électorale de quinze jours accordés aux candidats pour leur permettre de rappeler leurs numéros aux électeurs», a souligné la CENI. Pour Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI, ces élections permettront, comme dans les autres provinces, d’élire les députés nationaux et provinciaux dans ces territoires et de passer à l’étape de l’installation de nouvelles assemblées provinciales et d’élire au second degré les gouverneurs, vice-gouverneurs de même que les sénateurs dans les provinces du Nord Kivu et le Mai-Ndombe.

Une mission exploratoire de la CENI à Yumbi

Pour évaluer les conditions logistiques et sécuritaires en vue d’une organisation apaisée des élections combinées, législatives nationale et provinciale, Nangaa  a envoyé les cadres de la CENI pour  une mission dans le territoire de Yumbi dans la province du Mai-Ndombe. «Prévus le 30 décembre 2018, les scrutins législatifs national et provincial n’ont pas été organisés dans cette partie de la République Démocratique du Congo à la suite des incidents meurtriers survenus dans la nuit du 14 au 15 décembre 2018, dans le territoire de Yumbi, ayant occasionné un déplacement massif des populations, la destruction de tous les matériels et documents électoraux, le pillage des entrepôts et installations de l’antenne de la CENI ainsi que la tension persistante ne permettant pas la tenue, dans cette circonscription, des scrutins apaisés dans le délai imparti», renseigne la CENI.

A en croire la Centrale électorale, sa mission exploratoire procèdera à l’identification et à la confirmation des disponibilités des agents électoraux temporaires retenus avant le report des scrutins du 30 décembre 2018. Aussi, indique la CENI dans un communiqué de presse, ces agents vont confirmer leur disponibilité auprès du panel siégeant à l’antenne de la CENI à Yumbi, du 14 février au 20 février 2019.

«Il s’agit principalement des formateurs électoraux nationaux -FEN-, des formateurs électoraux provinciaux -FEP-, des techniciens des centres de vote -TCV- et  des membres du centre local de compilation des résultats -MCLCR-. Les chefs des centres de vote -CCV- et  les membres des bureaux de vote et de dépouillement -MBVD- seront identifiés par les agents commis au repérage des bureaux de vote et qu’en cas de déficit, un recrutement additionnel sera organisé au même moment», a signifié la CENI dans son communiqué de presse.

Parousia MAKANZU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom