Les acteurs des médias en ligne outillés sur les enjeux de l’heure

0
46

A l’hôtel Sultani de la Gombe, les acteurs des médias d’information en ligne ont assisté, mardi 18 septembre 2018, à un atelier de renforcement des capacités. «La presse électronique en RDC: Défis, rôle et perspectives» est le thème développé au cours de cet atelier organisé par la MONUSCO et les agences des Nations unies -UNESCO et PNUD- en collaboration avec l’Union nationale de la presse congolaise -UNPC-, le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication -CSAC- et l’association RD-congolaise des Médias d’information en ligne -MILRDC. Différents sous-thèmes ont alimenté les débats et les échanges entre les intervenants et les journalistes présents à l’atelier sous l’œil vigilant du vice-président du CSAC, Alain Nkoy Nsasies, et du président de l’UNPC, Jean-Boucar Kasonga Tshilunde.

Les assises de Sultani hôtel ont offert aux journalistes en ligne l’occasion de se ressourcer sur les règles éthiques, déontologiques, juridiques, techniques et de management liées à l’exercice de leur métier en ce moment crucial où la RD-Congo s’apprête à vivre ses troisièmes élections démocratiques.

Satisfait du travail abattu au quotidien par les médias d’information en ligne, Alain Nkoy a laissé entendre: «Les médias en ligne sont une chance pour le journalisme dans notre pays. Dans notre travail de régulateur, nous n’avons pas encore enregistré des dérapages majeurs. C’est la preuve que ces médias sont bien encadrés». Le vice-président du CSAC a appelé les médias en ligne à éviter les dérapages et les fake news, une pratique de plus en plus courante sur la toile.

Abordant dans le même sens qu’Alain Nkoy, Kasonga Tshilunde a insisté sur la rigueur dans le traitement de l’information de la part des journalistes des médias en ligne estimant qu’il n’y a pas de frontière avec les médias traditionnels. Il a en plus demandé aux journalistes de s’autocensurer et d’observer les règles d’éthique et de déontologie du journaliste dans le traitement de l’information.

Récemment porté à la tête de MILRDC, Israël Mutala a martelé sur les objectifs de l’association non sans mettre en exergue les efforts fournis par celle-ci afin d’offrir à la société RD-congolaise des médias d’information en ligne fiables et la viables.

Les médias en ligne face aux enjeux de l’heure

L’abbé Jean-Marie Bomengola, professeur dans la faculté des Communications sociales de l’Université catholique du Congo, est intervenu en premier pour exposer sur les avantages offerts par les médias d’information en ligne et leur impact dans l’industrie de l’information. Dans son exposé, l’abbé Bomengola est revenu sur la problématique des réseaux sociaux qui, à l’origine de la presse citoyenne et du 5ème pouvoir, privent au journaliste son monopole sur l’information.

Par la suite, le professeur Gilbert Mubangi a fait part à l’assistance de sa réflexion axée sur «le respect de la vie privée en ligne et liberté d’expression». Il a invité les journalistes à une prise de conscience professionnelle afin de réaliser une de ses missions qui consistent à défendre, promouvoir et à protéger le droit à la vie privée.

DG de Target, un institut de sondage, Serge Mumbu a décrit le paysage des médias en ligne en se référant à une étude récemment menée par son institut. Selon cette étude, l’Internet représente 24% d’audiences des médias utilisés en RD-Congo.

Face aux enjeux de l’heure, qui sont essentiellement électoraux en RD-Congo, les journalistes en ligne ont été entretenus sur «la presse numérique et la couverture de l’information électorale» par Désiré Moleka, Directeur de l’éducation civique de sensibilisation de la CENI. Dans son exposé, l’orateur est revenu sur les techniques, les attitudes, les recommandations à observer par un journaliste avant, pendant et après les élections.

Sur la tribune, Désiré Moleka a été succédé par Raphaël René Yoho qui a abordé un sujet portant sur «les professionnels des médias en ligne et les questions des droits de l’homme». D’autres interventions portant entre autre sur le modèle économique pour les médias en ligne dans le nouvel écosystème numérique, ont été abordées au cours de ces assises.

Laurent OMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom