Kengo laisse des dettes à la BIAC

0

Le speaker du Sénat de la législature précédente, Léon Kengo sa Dondo, a laissé des dettes à la BIAC: 756.789.336,44 FC et 2.680.203,45 USD des soldes débiteurs amputés à la chambre haute du Parlement. Le litige a été rappelé au Bureau provisoire du Sénat dans un courrier du Depar de recouvrement de la BIAC daté du 29 mai 2019.

« Monsieur le Président, nous avons l’honneur de vous rappeler que le Sénat entretient des comptes courants en nos livres qui renseignent des soldes débiteurs importants depuis plusieurs mois », peut-on lire dans cette correspondance.

La banque et le Sénat avaient arrêté de commun accord, en novembre 2016, les modal de ces encours. Mais la chambre haute n’a pas pu honorer ses engagements jusqu’au jour de la rédaction de la lettre. De quoi casser -s’il y en avait besoin- l’image de gestionnaire rigoureux de l’ancien Premier ministre. La banque, ainsi mise en difficulté, insiste sur la régularisation de ce dossier pour préserver l’épargne publique.
La BIAC, tombée en faillite, à cause entre autres de l’insolvabilité de ses gros clients, a été placée sous tutelle de la Banque centrale du Congo.

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom