Kasembe lance les travaux de construction de 4 ponts à Kailo

0
28

Depuis l’avènement de l’actuel comité directeur, le Fonds de promotion de l’industrie -FPI- s’est engagé dans une nouvelle vision axée sur le financement d’un projet dans chaque territoire de la RD-Congo, tout en veillant à ce que le projet financé s’inscrive dans la logique de la chaine de valeurs. Dans cette optique, le Directeur général adjoint du FPI, Boniface Kasembe, venait d’effectuer une mission de travail dans la province du Maniema où il s’est non seulement imprégné de l’évolution des projets financés par son entreprise dans cette partie du pays, mais aussi accompagné et encadré les promoteurs pour un meilleur résultat. L’occasion faisant le larron, sur place, le DGA Kasembe et le gouverneur de la province du Maniema, Jérôme Bikenge, ont posé la première pierre pour le lancement des travaux de construction de quatre ponts dans le territoire de Kaïlo sur l’axe routier Kindu-Lokandu. C’est l’ONGD IRDAC, un consortium d’ingénieurs de construction, qui a bénéficié du financement du FPI dans le cadre de la subvention pour la construction de ces ponts qui seront jetés sur les rivières Lononga, Solo, Sombo et Delade.

 

Dans le cadre de sa nouvelle vision de financement, le Fonds de Promotion de l’Industrie -FPI- vise à financer un projet dans chaque territoire de la RD-Congo, tout en veillant à ce que le projet financé s’inscrive dans la logique de la chaine de valeurs. C’est dans ce cadre que le Directeur général adjoint de cette entreprise publique, Boniface Kasembe, a effectué une mission de supervision des projets financés par le FPI dans la province du Maniema afin de se rendre compte de l’état d’avancement des projets et aussi d’accompagner et encadrer les promoteurs pour un meilleur résultat.

Sur place, le DGA Kasembe et le gouverneur de la province du Maniema, Jérôme Bikenge, ont posé la première pierre pour le lancement des travaux de construction de quatre ouvrages d’art -ponts- dans le territoire de Kaïlo sur l’axe routier Kindu-Lokandu. Des actions saluées par la population du secteur de Bangengele et des villages longeant cet axe routier, longtemps restée dans un manque criant d’infrastructures routières viables, pouvant permettre le bon déroulement des activités économiques.

«Lokandu, jadis était considéré comme une cité touristique et les activités agro-pastorales sur cet axe routier attiraient plus d’opérateurs économiques. La réhabilitation de cet axe routier avec la construction des ouvrages de franchissement, ponts, qui se trouvent dans une zone agro-pastorale et touristique très vaste du territoire de Kailo, est plus que primordiale et urgente. Cette mission vient de matérialiser les attentes d’une population longtemps oubliées», a fait savoir un habitant du coin.

La construction de ces quatre ponts est l’œuvre de l’ONGD IRDAC, un consortium d’ingénieurs de construction, qui a bénéficié du financement du FPI dans le cadre de la subvention pour la construction de ces ponts qui seront jetés sur les rivières Lononga, Solo, Sombo et Delade.  Selon ces ingénieurs, les quatre ouvrages auront l’avantage de renforcer la capacité des communautés du territoire de Kailo à se prendre en charge par l’augmentation de l’accès des populations bénéficiaires aux services routiers. Aussi, ces ponts faciliteront l’écoulement des produits agricoles vers la ville de Kindu et vont désenclaver la cité de Lokando et ses environs en connectant l’accès au parc de TL2 et à la base militaire de Lokando.

Pour le DGA du FPI, ceci rentre dans le cadre de la nouvelle politique du FPI qui ne s’occupe pas seulement de financer un projet mais aussi de pré-viabilisation et viabilisation du projet afin de rendre l’environnement qui porte le projet très favorable pour son développement. Boniface Kasembe a exhorté les bénéficiaires à s’approprier ces ouvrages en assurant la réussite, la maintenance et la sécurité afin de mesurer l’impact du développement communautaire et industriel dans la province en termes d’emplois créés et maintenus ainsi que des valeurs ajoutées et fiscales. Le gouverneur de la province du Maniema a, quant à lui, salué l’initiative du FPI en félicitant le leadership organisationnel et fonctionnel de la nouvelle direction générale pour l’érection de ces ouvrages d’art. «La route a toujours été la route du développement, je vous remercie d’avoir pensé au Maniema» a-t-il renchéri.

 

Susciter une proximité entre le FPI et les Promoteurs des projets

Durant son séjour au Maniema, le Directeur général adjoint du Fonds de promotion de l’industrie s’est rendu au village Miango à 30 km de la ville de Kindu. Sur place, il a visité le projet dénommé «Grâce II», un projet évoluant dans l’agro-pastoral ainsi que dans la production laitière. Le n°2 du FPI s’est dit satisfait de ce projet, dont deux mois seulement après son financement, le programme est réalisé correctement suivant le chronogramme défini lors de l’agrément du projet.

Le promoteur, dans le cadre du projet, a acquis des vaches laitières, érigé des hangars; et l’acheminement des équipements et d’autres vaches laitières sont en cours. Pour accompagner ce projet, le promoteur projette d’acquérir des races améliorées des chèvres laitières.

Boniface Kasembe a aussi visité un deuxième projet, «Grâce I». Là, le programme d’investissement connait une évolution significative. Le niveau de réalisation est de 80% du fait que les travaux de construction sont fins prêt et le moteur ainsi que d’autres équipements ont été acquis et n’attendent que leur acheminement de Bujumbura à Kindu pour le montage.

Le troisième projet inspecté est celui des Etablissements Dieux merci, spécialisé dans la fabrication des blocs de glace. Sur place, le DGA a exhorté le promoteur de tout mettre en œuvre pour la bonne exécution de ce projet.

Dans le souci d’élargir l’impact des offres des crédits à accorder aux promoteurs des projets industriels, Boniface Kasembe a visité la savonnerie NASSA. Cette unité industrielle sollicite un financement auprès du FPI afin de lui permettre l’acquisition d’un bateau qui lui facilitera le ravitaillement en matière première qu’est l’huile de palme et la dotation en fonds de roulement. Il a aussi été au contact du projet des Ets.

Groupe MWISELEF, portant sur l’implantation d’une huilerie moderne au village Kimbilo à 5 Km de la Ville de Kindu. Et, enfin, il a échangé avec la Confédération des artisans du Maniema -CAM- qui demande au FPI une subvention pour la formation professionnelle des jeunes désœuvrés de la ville de Kindu et ses environs en menuiserie.

Satisfait de sa mission de suivi, le DGA du Fonds de promotion de l’industrie, Boniface Kasembe, a quitté la province du Maniema en promettant à la population d’y revenir cinq mois après pour procéder à l’inauguration des ouvrages en construction.

Olitho KAHUNGU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom