Jeux de la Francophonie: cadeau du gouvernement aux RD-Congolais

0

Au cours d’un point de presse tenu mardi 16 juillet à l’Hôtel du gouvernement, le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe a annoncé publiquement que la RD-Congo abritera la 9ème édition des Jeux de la Francophonie en 2021. La RD-Congo a sollicité l’organisation de cette fête à la fois culturelle, sportive, artistique et scientifique après que le Canada ait jeté l’éponge pour plusieurs raisons, dont celles pécuniaires. Pour Zénon Kabamba, coordonnateur adjoint de la Cellule technique de l’organisation de ces jeux, la RD-Congo se prépare à affronter cette compétition, non pas en victime expiatoire mais en véritable héros pour gagner dans les différents domaines. Raison pour laquelle Bruno Tshibala demande aux  ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités en RD-Congo, de s’associer au peuple RD-congolais pour la réussite totale de ce grand événement afin que soient pérennisées les valeurs communes de la Francophonie.

Bonne nouvelle pour le peuple RD-congolais. En 2021, la RD-Congo abritera la 9ème édition des Jeux de la Francophonie. Plus de 3000 jeunes venant de 88 pays de l’espace francophone y prendront part à travers plusieurs compétions dans les domaines culturel, sportif, artistique et scientifique. L’annonce a été faite mardi 16 juillet à Kinshasa par le Premier ministre Bruno Tshibala au cours d’un point de presse, en présence des ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités en RD-Congo ainsi que de plusieurs autorités RD-congolaises, représentant les différentes institutions. La représentante spéciale du Chef de l’Etat auprès de la Francophonie était également présente. Pour le Premier ministre, ces jeux constituent un cadeau que le gouvernement va offrir au peuple RD-congolais. Bruno Tshibala s’en est félicité pour les dividendes sportifs, socioculturels, politiques, diplomatiques et économiques que la RD-Congo va en tirer. «Au plan socioculturel et sportif national, ces jeux vont booster le regain de sentiment patriotique, de fierté et d’unité nationale, de cohésion sociale et de convivialité  et contribuer à l’amélioration du niveau de performance des acteurs sportifs et culturels ainsi qu’à la construction et la modernisation des infrastructures culturelles, sportives et sanitaires doublées de l’érection du village des Jeux de la Francophonie», a déclaré le Premier ministre. Puis: «Au plan politique et diplomatique, ils contribueront à l’amélioration de l’image de la RD-Congo sur le plan international, image ternie par des conflits armés récurrents et favoriser le rapprochement des peuples des pays de l’espace francophone». Puis encore: «Au plan économique, ils vont contribuer à l’impulsion de l’économie de notre pays dans divers domaines tels que l’hôtellerie, le transport et le tourisme; servir à la relance des activités de la Foire internationale de Kinshasa -FIKIN- à travers la construction du village des Jeux de la Francophonie; procéder, dans le courant de ce mois de juillet, au lancement des travaux de réhabilitation de l’ensemble des pavillons de la Foire internationale, contribuant ainsi à la création des emplois».

Véritable fête de la jeunesse

Au vu de ces dividendes, Bruno Tshibala a lancé un vibrant appel aux RD-Congolais de bien se préparer à accueillir la 9ème édition des Jeux de la Francophonie. Des jeux qui seront, selon lui, organisés 48 ans après le combat de boxe, dit combat du siècle, opposant Mohamed Ali à George Foreman, qui s’était déroulé à Kinshasa en 1973. A cette fin, Tshibala a formulé le vœu que ces jeux soient une véritable fête de la jeunesse et connaissent le succès le plus total. Il a précisé à la presse que la décision d’approbation de la candidature de la RD-Congo prise aussi bien par le Comité permanent que par le Conseil d’orientation des Jeux de la Francophonie, est assortie des recommandations. Pour ce faire, il a invité les membres de la Cellule technique de s’y pencher jusqu’à la mise en place définitive, par Décret, du Comité national des Jeux de la Francophonie, devant intervenir incessamment. «Les réponses à ces recommandations seront examinées par le Conseil permanent de la Francophonie au cours de sa 108ème Session le 29 octobre prochain. Et ce, après la signature du cahier des charges, prévue au mois de septembre 2019 à Kinshasa, lors de la prochaine visite du Comité international des Jeux de la Francophonie», a souligné Bruno Tshibala. Notons que Zénon Kabamba, coordonnateur adjoint de la Cellule technique de l’organisation de ces jeux, qui s’est livré au jeu des questions-réponses avec les journalistes après l’intervention du Premier ministre, a fait savoir que la RD-Congo se prépare à affronter cette compétition, non pas en victime expiatoire mais en véritable héros pour gagner dans les différents domaines. Il a promis que le coût de cette organisation sera connu dans l’avenir, évoquant la contribution statutaire, la contribution volontaire ainsi que le montant à payer par les participants à ces jeux. Il a été signalé que l’organisation de ces jeux par la Côte d’Ivoire avait coûté USD 40 millions.

Octave MUKENDI

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom