FPI: des responsables des entités provinciales cogitent à Matadi

0

La ville de Matadi, dans la province du Kongo-Central, accueille, depuis lundi 11 mars, l’atelier résidentiel de renforcement des capacités en faveur des responsables des entités provinciales et autres cadres de cette entreprise publique. Dans son mot d’ouverture des travaux, le Directeur général adjoint du FPI, Boniface KasembeBomanga, a indiqué que cet atelier a pour objectifs la vulgarisation des instruments juridiques d’orientation de la mobilisation de la TPI et la mise en place des stratégies de suivi, recouvrement et contrôle comptable et technique de cette taxe. A l’en croire, ces assises de la ville portuaire de Matadi rentrent dans le cadre de la nouvelle vision managériale du FPI, celle de mobiliser plus pour financer mieux.A l’issue de ces travaux qui se clôturent ce mercredi 13 mars 2019, de nouvelles assignations seront fixées aux entités provinciales et les responsables de ces entités vont procéder à la signature des contrats de performance.

Des responsables des entités provinciales et autres cadres du Fonds de promotion de l’industrie -FPI- sont, depuis lundi 11 mars 2019 à Matadi, dans la province du Kongo-Central, pour un atelier résidentiel de renforcement des capacités. Sur place, les travaux s’articulent autour de la vulgarisation des instruments juridiques d’orientation de la mobilisation de la Taxe de promotion de l’industrie -TPI- et la mise en place des stratégies de suivi, recouvrement et contrôle comptable et technique de cette taxe. Dans son discours, le Directeur général adjoint du FPI, Boniface KasembeBomanga, a émis le souhait de voir les responsables de la direction de la mobilisation de la taxe et ceux de différentes entités provinciales parler le même langage et disposer de mêmes outils pour une mobilisation optimale de la taxe de promotion de l’industrie dans ses deux volets, à savoir: la taxe de promotion de l’industrie à l’importation et la taxe de promotion de l’industrie locale.

S’impliquer davantage dans la mobilisation de la taxe

«A travers cet atelier, je veux donc inviter vous tous, les responsables des entités provinciales à vous impliquer davantage dans la mobilisation de la taxe, car vous constituez, chacun, un maillon important dans la chaîne de mobilisation des recettes. Pour votre information, la contribution des entités provinciales dans la mobilisation des recettes de la TPI pour l’exercice 2018 a été de 82% contre 18% pour Kinshasa», a fait savoir le DGA du FPI.

Cet atelier poursuit des objectifs précis notamment la sensibilisation des responsables des entités sur le programme «Mobiliser plus», un état d’esprit; la vulgarisationdes instruments juridiques d’orientation de la mobilisation de la TPI; le renforcement des capacités des responsables des entités provinciales et du siège en stratégies de suivi, recouvrement et contrôle comptable et technique de la TPI à l’importation et locale. Il est également question de disponibiliser une documentation complète sur la sensibilisation, la vulgarisation, le recouvrement et le contrôle de la TPI, ainsi que de fixer de nouvelles assignations aux entités et signature des contrats de performance.

Devant les séminaristes, Boniface Kasembe a affirmé qu’au cours de l’exercice 2018, le Fonds de promotion de l’industrie a, à travers la direction de mobilisation de la taxe, mené plusieurs actions ayant contribué à l’amélioration de leur collaboration avec la DGDA et qui ont impacté positivement sur les recettes, spécialement celles de la TPI à l’importation. «Ces dernières sont passées d’une moyenne mensuelle de 5,2 milliards FC au premier semestre contre 14,6 milliards FC pour les cinq derniers mois», a-t-il dit. Cependant, bien que les réformes entreprises aient permis au FPI d’accroître ses ressources, le DGA Kasembe a avoué que le niveau actuel de recettes du FPI est encore en-deçà des ambitions de l’entreprise. A l’en croire, cela bloque, jusque-là, le financement des projets de grande envergure et des projets structurants.

Une mobilisation conséquente des ressources

Pour rappel, la mission principale dévolue au FPI est celle de promouvoir l’essor de l’industrie RD-congolaise. Dans cette optique, depuis 2018, le FPI s’est doté d’une nouvelle vision axée sur«une économie RD-congolaise émergente à l’horizon 2030 grâce à un tissu industriel diversifié, intégré et compétitif, tourné vers la satisfaction des besoins internes et externes et s’appuyant sur le développement harmonieux des chaines des valeurs dans les 145 territoires RD-congolais».Sans nul doute, l’actuel comité de gestion de cet établissement public reste convaincu que la réussite de cette mission et de cette vision passe par une mobilisation conséquente des ressources.

Olitho KAHUNGU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom