Fatshi sort la carte de la fermeté dès son premier oral sur la scène continentale

0

Première sortie du Président RD-congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur la scène continentale, devant ses pairs réunis au 32ème Sommet de Chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union africaine -UA. Premier succès diplomatique matérialisé par son élection à la 2ème vice-présidence de l’organisation panafricaine, en orbite pour présider l’UA dès 2021. Et, surtout, premier grand oral tenu sur le ton de la fermeté. Une vraie mise en garde contre les sponsors des rébellions et les prédateurs des richesses de la RD-Congo qui effectue, du coup, son grand retour dans le gotha africain.

C’était sa première participation en tant que Président élu de la RD-Congo à une rencontre de l’Union Africaine à Addis-Abeba, quelques jours après son ballet diplomatique en Angola, au Kenya et au Congo-Brazzaville. Dans la capitale éthiopienne, Félix Tshisekedi a été honoré par ses pairs étant donné qu’il a été élu 2ème vice-président de l’UA dont le président est l’Egyptien Abdel Fattah Al-Sissi, et le 1er vice-président le Sud-africain Cyrille Ramaphosa. La session lui a offert une tribune pour faire son premier speech à l’internationale. Bien attendu, Tshisekedi n’est pas allé par le dos de la cuillère. Tout en rappelant les guerres meurtrières et les menaces terroristes qui pèsent sur le continent, il a appelé les Chefs d’Etats africains et la Communauté internationale à ne pas favoriser ni sponsoriser les pêcheurs en eaux troubles. Il tient à ce qu’aucun trouble-fête ne soit soutenu en RD-Congo pour tenter de déstabiliser encore une fois de plus le pays qui a connu les conflits armés pendant plus de 20 ans et qui, aujourd’hui, a déjoué tous les pronostics de violences en procédant à sa première alternance politique pacifique à l’issue des élections du 30 décembre 2018 l’ayant propulsé Président élu de la RD-Congo. Fatshi a annoncé à ses pairs que la RD-Congo fait l’objet de convoitise à cause de ses richesses naturelles. Et, sur un ton ferme, il a laissé entendre son attitude hostile à la prédation, affirmant que le pays va s’engager dans la logique de partenariats gagnant-gagnant pour le bien-être de l’Afrique et du monde. Il a réitéré l’engagement de la RD-Congo de se conformer à tous les traités et conventions internationaux auxquels elle a souscrits.

Octave MUKENDI 

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom