EBOLA: Oly Ilunga appelle à une coopération spéciale entre les habitants et les services sanitaires

0
67

Depuis la découverte de son existence dans certains coins de la RD-Congo, la fièvre hémorragique à virus Ebola se trouve au cœur des préoccupations des experts nationaux et internationaux et parties prenantes en matière sanitaire. Poursuivant la lutte à Beni, Oly Ilunga, ministre RD-congolais de la Santé a lancé un vibrant appel jeudi 6 septembre 2018 à une collaboration étroite entre les habitants de cette partie de la RD-Congo et les services de santé pour une lutte efficace contre cette maladie mortelle qui ronge la population.

Déclaré foyer de l’épidémie Ebola dans la ville de Beni au Nord-Kivu, le quartier Ndindi est plus exposé à Ebola, a-t-il souligné,  suite au manque criant de cette coopération avec les services sanitaires. Pourtant, celle-ci  est indispensable pour éradiquer la maladie d’Ebola. Selon Oly Ilunga, un comité local de riposte a été mis en place au quartier Ndindi où, d’après les autorités, les habitants n’acceptent pas la vaccination contre l’épidémie.  «Je convie les habitants du quartier Ndindi de ne pas sous-estimer la maladie d’Ebola. Qu’ils ne prêtent pas les oreilles aux charlatans pour qui Ebola est une invention. Mais, qu’ils sachent qu’Ebola est un virus scientifiquement connu. La population doit se sentir en confiance car le gouvernement, les chercheurs, a insi que le ministère de la Santé sont ici à Beni pour les aider à mettre fin à cette épidémie», a-t-il laissé entendre. A en croire le ministre de la Santé, des incidents violents ont été enregistrés au quartier Ndindi lors de la vaccination des patients. Or, la maladie se propage et a causé un décès mardi dans la ville de Butembo, à 54 km au sud de Beni, a indiqué le ministre.

Le renforcement des mesures de surveillance est annoncé par les autorités sur les axes routiers reliant les villes des provinces de l’Ituri, Nord-Kivu et Tshopo. «Il s’agit des routes Mangina-Kyanzaba-Mabalako et Mangina-Beni au Nord-Kivu où plusieurs décès ont été rapportés depuis la déclaration de la maladie dans la zone, le 1er août; des axes Beni-Bunia au Nord-Kivu et Ituri, Beni-Kisangani au Nord-Kivu et Tshopo ainsi que Beni-Kasindi au Nord-Kivu. A ce jour, 2.068.733 voyageurs ont été contrôlés aux 37 points d’entrée actifs dans la région où Ebola a déjà fait 87 décès. Depuis le début de la vaccination le 8 août, 6.343 personnes ont été vaccinées dont 3.210 à Mabalako, 1.856 à Beni, 1.067 à Mandima, 121 à Oicha, 70 à Katwa -butembo- et 19 à Kinshasa, d’après le ministère de la Santé», a conclu le ministre RD-congolais de la Santé, Oly Ilunga.

Parousia MAKANZU

 

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom